Les constructeurs d'optiques de phares, 1764-1984 : catoptrique et lentilles de Fresnel : histoire des industriels français de la signalisation maritime

par Francis Dreyer

Thèse de doctorat en Histoire des techniques

Sous la direction de Pascal Griset.

Soutenue en 2008

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'implantation de signalisation maritime français a été conduite en France par le Service Central des Phares et Balises qui a, à partir de 1823, privilégié l'emploi des lentilles à échelon inventées par Augustin Fresnel. Pour permettre leur construction en grande série, cette administration a fait appel à différents sous-traitants qu'elle a largement soutenus voire créés de toute pièce. De cette collaboration, entre un service public et des investisseurs privés, sont nées trois entreprises d'envergure internationale (Barbier-Bénard et Turenne, Sautter-Harlé, Henry-Lepaute) qui ont à elles seules produit 76% des optiques de phares présentes dans le monde en 1933. Toutefois, si leur contribution semble incontournable, elle a été jusqu'ici complètement omise par les ingénieurs français qui minimisaient la collaboration des industriels dans leurs comptes-rendus. Cette thèse s'applique donc à étudier les facteurs économiques et sociaux qui ont permis leur émergence, leur développement puis leur fin. De même, seront analysés leurs apports techniques, leurs rôles et leurs modes de relation avec les ingénieurs des Ponts et Chaussées ou les différentes tensions qui existaient dans ce couple uni pendant plus de cent ans. Une vision mondiale de la signalisation maritime est proposée au travers de la concurrence internationale qui se met en place dès 1850 avec les anglais Chance Brothers, le suédois AGA ou l’allemand Wilhelm Weule. D'une manière plus générale, ce mémoire développera les alliances complexes qui se nouaient entre les savants et les entreprises autour de la revendication d’une innovation.

  • Titre traduit

    The Lighthouse Manufacturers, 1764-1984 : "Catoptrique" and Fresnel Lenses : An History of the French Manufactureers of the Maritime Signalisation


  • Résumé

    The implementation of the french maritime signalisation was led in France by the Central Service of Lighthouses and Beacons which privileged, from 1823, the use of level lenses invented by Augustin Fresnel. To conceive these new equipments in mass production, this State Administration appealed to various subcontractors whom it has widely supported or created. This particular collaboration between a State Department and Private Investors resulted in the creation of three national companies (Barbier-Bénard and Turenne, Sautter-Harlé, Henry-Lepaute) which produced 76 % of the lighthouses of the world in 1933. However if this industrial presence seems important, the reading of the various reports or the files of the French engineers concerning their relations with these suppliers gives only a very weak idea. The work of the Lighthouse Manufacturers was so widely underestimated. This thesis thus agrees to study the economic and social factors which allowed the emergence, the life then the end of these companies, the roles and the contributions of the manufacturers and the engineers "des Ponts et Chaussées" and the various relations or the tensions which existed in this couple combine during more than hundred years. Finally, a world vision of the setting-up of the maritime road marking is proposed through the international competition, which is set up from 1850 with the English Chance Brothers or the German Wilhelm Weule. In a more general way, it describes the complex relations and the competition, which existed between the scholars of the XVIIIth or XIXth century and the private enterprises with capital-intensive vocation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (654 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.604-626. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6934/1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10745
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.