Les travailleurs étrangers à Heidelberg pendant la Seconde Guerre mondiale

par Alice Guillaume Habersack

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Jean-Paul Bled.

Soutenue en 2008

à Paris 4 .


  • Résumé

    Plus de neuf millions d'étrangers sont employés en Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale. Parmi ces ouvriers, venus de toute l'Europe, se trouvent des travailleurs volontaires, des prisonniers de guerre mais aussi des civils, femmes, enfants et vieillards, qui sont déportés de force pour travailler et soutenir l'économie de guerre du Reich. A Heidelberg, comme partout ailleurs en Allemagne, les travailleurs étrangers sont très présents pendant la guerre. Cette étude montre le caractère indispensable de leur présence dans bien des secteurs, et de quelle manière leurs postes de travail, leurs conditions de vie (salaire, logement, nourriture, vêtements) dépendent essentiellement des prescriptions nazies relatives à leur "race". Le travail, mais aussi la faim, les conditions d'hygiène, les mauvais traitements, les maladies, la vie quotidienne et la résistance occupent une place centrale dans cette étude qui a pour but de combler un vide dans la recherche française, jusqu’alors plutôt spécialisée dans l'étude des prisonniers de guerre et STO français. Cet ouvrage se fonde essentiellement sur des sources archivistiques inédites des archives municipales d'Heidelberg, ainsi que sur les témoignages d'ex-déportés civils de l’est de la France, qui, par leurs récits, nous permettent d’appréhender le quotidien de quelques-uns de ces millions d’étrangers.

  • Titre traduit

    Foreign workers in Heidelberg during World War Two


  • Résumé

    Over nine million foreign workers were employed in Nazi Germany during the Second World War. Among those workers from all over Europe, there were volonteers, prisoners of war, but also civilians, women, children and old people who had been forcibly deported to work and support the Third Reich's economy. In Heidelberg as well as averywhere else in Germany, foreign workers were very present during the war. This study shows how indipensable their presence was in so many sectors, and in which way their working stations and conditions of life (salary, accomodation, nutrition, clothing) depended essentially on the Nazi prescriptions related to their "race". Work, as well as starvation, Hygiene conditions, ill-treatment, illness, daily life and resistance take a major place in this study whose object is to fill up a gap in French research which so far has rather specialized in studies about French POW's ans STO. The present work is essentially based on unpublished sources of Heidelberg's municipal record office as well as on testimonies of former deported civilians from Eastern France who allow us to comprehend the daily life of some of these millions of foreigners.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (628 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.593-613. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6927
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.