Le fossé explicatif dans la philosophie de l’esprit du point de vue de la deuxième philosophie de Wittgenstein vue comme un naturalisme normatif

par François-Igor Pris

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Daniel Andler.

Soutenue en 2008

à Paris 4 .


  • Résumé

    Dans la thèse nous argumentons que chaque propriété mentale, Q, est identique à (est) une certaine propriété physique, P, (1) Q est P, ainsi qu’il n’existe aucun fossé ontologique entre Q et P. Nous argumentons que l’identité (1) peut être expliquée. Donc ce qu’on appelle le « fossé explicatif » est également absent (au niveau épistémique). En outre, de notre point de vue, la distinction entre le niveau ontologique et le niveau épistémique est relative. Le physicalisme/naturalisme, nous argumentons, est vrai, mais si et seulement si il est ce que nous appelons un "physicalisme/naturalisme normatif". L’identité (1) est vraie au sens du physicalisme/naturalisme normatif seulement si elle a une justification. Nous trouvons ce genre du naturalisme/physicalism dans la deuxième philosophie de Wittgenstein. Le physicalisme/naturalisme normatif permet notamment de résoudre le problème de l’identité pour le cas compliqué qui est celui de l’identité entre la conscience phénoménale et un état physique (le « problème difficile »). Nous défendons une version du réalisme phénoménal naturaliste.

  • Titre traduit

    ˜A œWittgensteinian Dissolution of the Problem of the Explanatory Gap, or an Argument in Favour of a "normative naturalism/physicalism"


  • Résumé

    We argue that every mental property, Q, is identical to (is) a certain physical property, P, (1) Q is P, so that an ontological “gap” between Q and P doesn’t exist. We argue that the identity (1) can be explained. Hence the so-called “explanatory gap” (EG) (an epistemic gap) is also absent. Moreover, from our point of view, the difference between the ontological and epistemic levels is relative. The naturalism/physicalism is true, but if and only if it is what we call a “normative naturalism/physicalism”. We find this kind of naturalism/physicalism in the second philosophy of Wittgenstein (W). The language games are natural (physical) and at the same time spontaneous (normative). In particular, the normative physicalism allows resolving the Hard Problem - the problem of identity between a state of phenomenal consciousness and a physical state. We defend a version of phenomenal realism.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1vol. (330 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.332-324. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6925

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10790
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.