Le chemin de la victoire : le processus d’évolution tactique de l’armée française de 1871-1918

par Michel Goya

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Georges-Henri Soutou.

Soutenue en 2008

à Paris 4 .


  • Résumé

    Après le désastre de l'"année terrible" et l'effondrement du Second Empire, ce sont les hommes de la IIIe République qui relèvent le défi de "la revanche" contre l'Allemagne. Lorsque sonne l'armistice du 11 novembre 1918, l’armée française est la plus moderne du monde. L'armée française, sous la pression d'un terrible défi, a donc rattrapé l'histoire en quelques années, s'accordant enfin avec les mutations technologiques de son temps. En s'attachant principalement aux forces terrestres et aériennes du front Nord-Ouest, ce travail s'efforcer d'expliquer le processus interne qui a permis une transformation aussi complète et aussi rapide de cette organisation souvent jugée rigide. La thèse est partagée en deux parties : Forger l'armée de la revanche (1871-1914) et le chemin de la victoire (1914-1918). La première partie s'attache à décrire la manière dont les doctrines dont été pensées avant 1914, puis comment ces idées ont "infusé" dans le corps militaire. Cette partie se termine par un état des lieux avant le début du conflit. La deuxième partie décrit les différentes étapes de l'évolution de l’armée française, avec pour chaque chapitre, la description du processus de création-diffusion des innovations tactiques. On distingue ainsi les adaptations immédiates de 1914, les remises en cause de 1915, les trois paradigmes doctrinaux de 1916 (conduite scientifique de la bataille) et de 1917 (Ecole de Verdun, Champ de bataille interarmes). La thèse se termine par la description de l’armée française en 1918.

  • Titre traduit

    ˜The œProcess of Tactical Evolution of the French Army from 1871 till 1918


  • Résumé

    After the disaster of the "terrible year" and the collapse of the Second Empire, this is the men of the IIIth Republic that meet the challenge of "the revenge" against Germany. At the time of the armistice of November 11th, 1918, the French army is the most modern of the world. The French army, under the pressure of a terrible challenge, thus caught up the history in some years, agreeing finally with the technological evolutions of the time. By becoming attached mainly to the ground and air strengths of the Northwest front, this work tries to explain the internal process which allowed a transformation so complete and also rapids of this organization often considered stiff. The thesis is shared in two parts : forge the army of the revenge ( 1871-1914 ) and the road of the victory ( 1914-1918 ). The first part attempts to describe the way the doctrines of which thought before 1914, then how these ideas "infused" in the military body. This part ends by an inventory of fixtures before the beginning of the conflict. The second part describes the various stages of the evolution of the French army, with for every chapter, the description of the process of creation-distribution of the tactical innovations. We so distinguish the immediate adaptations of 1914, the questionings of doctrinal 1915, three paradigms of 1916 (Led scientist of the battle) and 1917 (School of Verdun, Battlefield combined arms). The thesis ends by the description of the French army in 1918.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (552 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.515-537. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6922
  • Bibliothèque : Centre de documentation de l'école militaire (Paris).
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11226
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.