Monde, mouvement et transcendance : recherches sur la phénoménologie asubjective de Jan Patočka

par Ana Cecilia Santos

Thèse de doctorat en Histoire de la philosophie

Sous la direction de Jean-François Courtine.

Soutenue en 2008

à Paris 4 .


  • Résumé

    La thèse propose une lecture d'ensemble des écrits phénoménologiques de Patočka, en vue d’une systématisation de sa phénoménologie asubjective. Les questions du fondement de l'apparaître et de la transcendance humaine constituent les problèmes capitaux autour desquels peut être reconstruite une théorie de l'apparaître. Les deux premiers chapitres posent le problème du monde à partir des textes de jeunesse. Cette partie historique a un propos propédeutique : elle situe le monde, concept clé de la thèse, dans son cadre problématique et permet de suivre l’évolution des éléments déterminants de la phénoménologie patočkienne. Le 3ème chapitre constitue un moment de transition : il s'interroge sur le sens de la phénoménologie asubjective. La thèse s'achève sur une partie systématique, axée sur les deux moments constitutifs du mouvement de l’apparaître : le mouvement d’apparition du monde, auquel se consacre le 4ème chapitre, et le mouvement de l'existence humaine, objet du dernier chapitre.

  • Titre traduit

    World, Movement, Transcendance : Study into the Asubjective Phenomenology of Jan Patočka


  • Résumé

    The present research intends to establish whether we can find a "theory of appearance" in the asubjective phenomenology of Jan Patočka. Following a historical analysis of the early texts of the philosopher, we shall develop a systematic analysis in two parts, according to the structure of the movement of appearance : the first moment examines the "primeval movement" which accounts for an infinite possibility of phenomena ; the second moment focuses on the relation of this movement with an "addressee“, the subjectivity. On the unity of these two elements rests the fundamental problems of the thesis : What is it that appears ? How does it appear ? Finally, is this movement of appearing based on a positive term of "appearance", independent from the praxis of the subjectivity, or do we need to stipulate a special "experience" as the starting point of a phenomenology, which accepts the impossibility to control its frame ?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : Nombre de vol. (394 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.381-394. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6917

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10797
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.