La philosophie à l'épreuve de l'histoire : émergence et mutations de l'historisme (1800-1930)

par Servanne Jollivet

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-François Courtine et de Volker Gerhardt.

Soutenue en 2008

à Paris 4 en cotutelle avec Humboldt-Universität (Berlin) , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) .


  • Résumé

    Née de l’interrogation engendrée par le mouvement d’historisation caractérisant la modernité et de la prise de conscience progressive par la pensée de sa propre historicité, la question hautement polémique de l’historisme s’est posée de façon d’autant plus incisive que s’y cristallisent de nombreux débats, initialement méthodologiques, jusqu’à ce qui a été nommé la « crise de l’historisme » dans le premier tiers du XXe siècle. Initialement porté par le questionnement de l’historiographie sur elle-même ainsi que des sciences sociales naissantes, l’historisme marque en effet, à travers la diversité même de ses acceptions, la difficulté pour la pensée de s’autoréfléchir en se gardant tout autant de l’écueil spéculatif propre à l’ancienne philosophie de l’histoire que de son envers positiviste tel qu’il menace de dissoudre le sens même de la réalité historique. L’enjeu est alors pour la philosophie de mettre sa propre réflexivité à l’épreuve sans céder ni à l’écueil objectivant et au spectre du relativisme.

  • Titre traduit

    Philosophy confronted with History : Emergence and Transformations of Historicism (1800-1930)


  • Résumé

    Arised from the reflection which appeared through the historicisation led by the Modernity and the progressive realization of the radical historicity of thought, the highly polemical question of historicism comes up in the most incisive way in many debates until what was called the “crisis of historicism” at the beginning of the XXth century. Initially brought by the methodological reflection of the historiography on itself and of the nascent social sciences, historicism evinces through the diversity of its meanings the difficulties which philosophical thought is confronted with in order to reflect itself without yielding neither in the speculative reef specific to ancient philosophy of history nor in its reverse positivist propensity, which the danger to dissolve the sense of historical reality. The stakes are then for philosophy to put its own reflexivity to the test without giving to the delusion of a radical objectivity nor the spectre of relativism.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (362 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 331-358. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6908

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11561
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.