Le transcendantal et le discours théologique : métaphysique et analogie chez Albert le Grand et Maître Eckhart

par Daniel-Sorin Fărcaş

Thèse de doctorat en Histoire de la philosophie

Sous la direction de Jean-François Courtine et de Andrei Marga.

Soutenue en 2008

à Paris 4 en cotutelle avec l'Universitatea Babeş-Bolyai (Cluj-Napoca, Roumanie) .


  • Résumé

    La distinction entre la science de l'homme ("scientia hominis") et la science de Dieu ("scientia dei") polarise toute la métaphysique d'Albert le Grand. Celle-là est mise en place surtout par la méthode résolutoire ("modus resolutorius") qui suit la voie ascendante (de l'effet à la cause), dans une démarche de retour (cognitif) de la créature au Créateur (les termes propres du vocabulaire albertien sont, à cet égard, "reductio", "resolutio", "reditio", "remotio"), Mais la science de Dieu est créatrice (ce qu'il connaît, il crée) et elle se réalise selon la méthode de composition ("modus compositivus"). Pour Maître Eckart, le concept d'homme noble ("homo nobilis") ou d'homme détaché détermine l'effacement partiel de l'opposition entre la "scientia hominis" et la "scientia dei". L'homme déifié (qui participe à la Déité), devenu "fils unique" de Dieu par l'adoption de son intellect, accède dès sa vie terrestre et temporelle non pas seulement à la béatitude éternelle, mais aussi à la connaissance plénière et éternelle propre de Dieu.

  • Titre traduit

    The Transcedental and the Theological Speech, Methaphysics and Analogy in the Works of the Albert the Great and Meister Eckhart


  • Résumé

    This distinction between man's knowledge and God's knowledge concentrates the whole metaphysics of Albert the Great. The first operates especially according to the resolutive method ("modus resolutorius"), which follows an upward way (from effect to cause) in a cognitive return approach of the creature to the Creator (the specific terms of Albert's the Great vocabulary are here "reductio", "resolutio", "reditio", "remotio"), God's knowledge is a creative one (what He knows, He creates) and operates according to the composition method ("modus compositivus"). To Meister Eckhart, the concept of noble man ("homo nobilis") or detached man determines partial deletion of the opposition between "scientia hominis" and "scientia dei". The deified man (he takes part to Deity), who becomes "the unique son" of God his intellect adoption, experiences - even from his temporal and earthy life - not only the eternel bliss, but also the absolute (perfect) and everlasting knowledge which belongs only to God.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Polirom à Iaşi

Meister Eckhart : misticul din căuşul ochiului


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (786 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. [733]-768. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6905

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11389
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Polirom à Iaşi

Informations

  • Sous le titre : Meister Eckhart : misticul din căuşul ochiului
  • Détails : 1 vol. (491 p.)
  • ISBN : 978-973-46-1291-8
  • Annexes : Bibliogr. p. [469]-486. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.