La pensée topographique : essai sur l'effet - métaphore au cinéma

par Codruţa-Elena Morari

Thèse de doctorat en Études cinématographiques et audiovisuelles

Sous la direction de Roger Odin.

Soutenue en 2008

à Paris 3 .


  • Résumé

    Cette étude explore les opérations de catégorisation essentielles à l’organisation des domaines de l’expression et de la perception au cinéma et surtout à leur réversibilité propre au médium cinématographique. Un rôle fondamental revient aux processus d’analogie, de projection conceptuelle et d’isomorphisme entre ces deux domaines, processus que ce travail regroupe sous la catégorie de « métaphore ». La métaphore ne représente ni le symptôme, ni l’exemplum de la relation expression/ perception. Sa force consiste en ce qu’elle se situe en son coeur, tandis que son statut est d’assurer la réversibilité des deux domaines grâce à sa capacité à faire fonctionner des éléments identiques dans des médiums de signification différents. En tant qu’opération conceptuelle, la métaphore siège dans cet espace engendré par le jeu des formes de médiation entre le domaine de l’expression et de la perception cinématographiques. La médiation entre ces deux domaines est régie par des codes spécifiques dont l’interaction et la collaboration sont constitutives de l’opération métaphorique même. Aux degrés de médiation correspondent des degrés de métaphoricité que le présent travail organise selon des critères liés à leur manifestation dans le médium cinématographique. Au lieu de faire l’objet des taxinomies réductrices, les métaphores au cinéma se rangent sur un axe de degrés variables.

  • Titre traduit

    The topographical mind : essay on the metaphor effect in cinema


  • Résumé

    The present work focuses on conceptual operations involved in the organisation of the cinematographic expression and perception, operations that assure the reversibility of those two domains. In this dynamics of perception, a central role is played by such processes as analogy, conceptual mapping and isomorphism, processes that constitute the class of “metaphors”. Metaphor does not represent the symptom, nor the exemplum of the relationship between cinematographic expression and perception. Cinematic metaphor is rather situated at its core; it ensures the exchanges between expression and perception due to its ability to make work identical elements in different mediums of signification. As a conceptual operation, metaphor inhabits an intermediary space generated by the play of different forms of mediation between the realms of cinematographic expression and perception. This mediation is regulated by specific codes, whose interaction and collaboration are inherent to the metaphorical operation itself. To degrees of mediation correspond degrees of metaphoricity, and the present work has the contention to organise those degrees according to criteria proper to the cinematographic medium. Rather than being subject to reductive taxonomies, cinematic metaphors should be organise according to the degree of mediation of perception.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (406 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 383-406

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11453
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.