La representación de la mujer con poder en las artes y la ficción : Cleopatra : un ejemplo para al análisis intertextual

par Laia Falcón Díaz-Aguado

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Bruno Péquignot et de Jesús Gonzáles Requena.

Soutenue en 2008

à Paris 3 en cotutelle avec l'Universidad Complutense de Madrid .

  • Titre traduit

    = La représentation de la femme de pouvoir dans les arts et la fiction : Cléopâtre : un exemple pour l'analyse intertextuelle


  • Résumé

    Certains personnages, habituellement éloignés des questions importantes de notre vie quotidienne, acquièrent cependant une présence très puissante dans les narrations et les images artistiques que nous choisissons pour accompagner notre vie. En apparence, certains d’entre eux ne sembleraient pas représenter une partie importante de notre hérédité philosophique, culturelle ou politique, cependant ils s'installent fortement dans l’imaginaire collectif en faisant que, d’une génération à l’autre, nous les choisissons comme les porteurs des énoncés qui nous définissent comme des individus et des groupes sociaux. Cette investigation s’est interrogée sur ces processus et a été réalisée par la coordination de deux champs disciplinaires : les études de la Communication et la Sociologie de l'Art. Ainsi nous partons d'un double intérêt autour de ce type de personnages évoqués par l'art : approfondir l'analyse de sa construction textuelle et analyser la relation entre ces traits que l'auteur définit pour le personnage et ceux du groupe social spécifique pour lequel il l'a créé. Orientés par cette double recherche, nous choisissons un type de personnage dont l'analyse nous semblait spécialement intéressante et nécessaire : nous considérons que les personnages qui représentent la femme avec un fort pouvoir social et politique constituent un corpus très important qui réclame l'investigation coordonnée des différentes Sciences Sociales. Afin de poursuivre cet objectif, nous décidons de choisir un motif constant représentatif de ce type de personnage et d’analyser et comparer les traits et les discours écrits à son propos par les différents groupes sociaux qui l’ont représenté artistiquement. L'exemple qui nous a semblé le plus adéquat a été Cléopâtre VII : la dernière représentante de l'Égypte pharaonique et l'un des personnages féminins les plus cités, tant dans l’historique des femmes gouvernantes que dans l’imaginaire artistique et populaire.

  • Titre traduit

    The cultural representation of the woman in power in Art and Fiction : Cleopatra : an example for the intertextual analysis


  • Résumé

    There are certain characters that, even if they are not strongly linked to our day by day’s issues, obtain an extraordinary presence in our shared narrations and artistic images. They may not seem to represent important elements of our philosophical, cultural or political heritage, but they still play a key role in our collective references: we choose them, from generation to generation, as vehicles of our individual and social identities. During these last years as doctoral researcher at the universities Sorbonne Nouvelle and Complutense, I have studied these cultural processes through a singular case: “The cultural representation of the woman in power in Art and Fiction’s characters. Cleopatra: an example for the intertextual analysis. ” This research has been carried out through the coordination of two disciplinary fields -Communication Sciences and Sociology of Art- and has focalised on the analysis of a very specific sort of character: the cultural portraits of female social leaders made by art and fiction. With this purpose, we have chosen a single example to analyse it in its different historical, aesthetic and artistic representations: Cleopatra VII, the last leader of the Ancient Egypt and certainly one of the most popular historic feminine motives among artists and audiences.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (580 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 457-475

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11388
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.