L'oeuvre d'Eduardo Acevedo Díaz et la constitution de l'imaginaire national en Uruguay

par Beatriz Joselyn Pino Cheroni-Fernandez

Thèse de doctorat en Études hispaniques et latino-américaines

Sous la direction de Claude Fell.


  • Résumé

    Cette thèse est consacrée à l’étude des romans historiques de l’écrivain uruguayen Eduardo Acevedo Díaz : Ismael (1888), Nativa (1890), Grito de gloria (1893) et Lanza y sable (1914). Ce travail est organisé en trois parties auxquelles s’ajoutent une Introduction et une Conclusion : 1 - La conception de l’histoire selon Eduardo Acevedo Díaz qui comprend l’étude du traitement des faits réels, ainsi que celle des personnages historiques. 2 - Autres aspects de l’écriture littéraire, à travers lesquels sont analysés les descriptions de la nature, le « costumbrismo », le traitement des personnages fictifs et divers aspects des instances narratives. 3 - L’œuvre : sa portée et ses résultats cette partie traite des conditions de la création de l’Etat uruguayen et des objectifs d’Acevedo Díaz : contribuer à la création d’une identité nationale et par conséquent à la constitution d’un imaginaire national. On y étudie les différents aspects de ce projet, en partant de l’exaltation des éléments naturels et de la geste indépendantiste pour aborder ensuite les différents aspects de la polémique et finir par la réhabilitation d’Artigas. Cette polémique nous a amené à prêter attention à l’œuvre de divers auteurs tant argentins qu’uruguayens qui à l’époque décrièrent la lutte pour l’indépendance et ses héros, en particulier José Artigas. Eduardo Acevedo Díaz s’investit donc dans l’élaboration d’une légende blanche, tout en discréditant ceux qui s’y opposaient.

  • Titre traduit

    The works of Eduardo Acevedo Diaz and the shaping of the national imagination in Uruguay


  • Résumé

    This thesis centres on the study of the historical novels of Uruguayan writer Eduardo Acevedo Diaz: Ismael (1888), Nativa (1890), Grito de gloria (1893) and Lanza y sable (1914). It comprises three parts, in addition to the Introduction and the Conclusion: 1 - Eduardo Acevedo Diaz’s conception of history. This part includes the study of the way in which real facts as well as historical characters are portrayed. 2 - Other aspects of literary writing. In this part the descriptions of nature, the “costumbrismo” and the treatment of different aspects of the narrative instance are analysed. 3 - The works: their scope and significance. This part deals with the circumstances of the creation of the Uruguayan State and Acevedo Diaz’s objectives: contributing to the creation of a national identity and therefore to the shaping of the national imagination. Different aspects of this project are discussed, from the exaltation of geography and the epic of the independence movement, through different controversies, to the rehabilitation of José Artigas. The controversies lead to the examination of various writers – Argentine as well as Uruguayan – who, at the time, violently attacked the fight for independence and its heroes, in particular José Artigas. Thus, Eduardo Acevedo Diaz devotes himself to the creation of a white legend and refutes opposing views.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (475 p.)
  • Notes : Thèse confidentielle jusqu'au 31 octobre 2009
  • Annexes : Bibliogr. p. 406-463. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.