Juan Pablo Viscardo y Guzmán (1784-1798) : esquisse d'un projet des lumières pour la libération du Pérou

par Nicolas de Ribas

Thèse de doctorat en Études hispaniques et latino-américaines

Sous la direction de Bernard Lavallé.

Soutenue en 2008

à Paris 3 .


  • Résumé

    Juan Pablo Viscardo y Guzmán, précurseur idéologique des Indépendances ibéro-américaines, est une des personnalités les plus intéressantes du XVIIIème siècle. Si les écrits de cet homme prennent tour à tour une orientation politique, économique ou morale, ils présentent, tous, le même intérêt pour la libération de l’Amérique ibérique et, certes, une attention particulière pour le Pérou, terre patrie de ce personnage historique. Eduqué selon les canons rigides du collège jésuite du Cusco, le créole Viscardo est témoin des tensions permanentes entre les secteurs de pouvoir. Débarqué en Ligurie et exilé en Toscane à la suite de la suppression de la Compagnie de Jésus en 1767, le jeune jésuite, qui rejette sans conteste sa condition de vassal espagnol, passe alors l’essentiel de sa vie d’adulte à voyager en Italie et en Grande-Bretagne. Il a une curiosité qui le pousse à comprendre les autres façons de penser et à analyser les révolutions politiques qui annoncent l’arrivée du monde contemporain. Par ses réflexions et grâce à sa brillante culture, il devient un conspirateur militaire et un théoricien politique et économique. Ainsi, il est le premier à réunir fermement sa volonté d’indépendance et à tenir un discours identitaire hispano-américain, et cela, par le biais d’un projet libérateur des colonies espagnoles qui tenait compte du fait que seul l’appui de la Grande-Bretagne permettrait la réalisation des objectifs proposés. Le jésuite, marqué par cet ostracisme involontaire, se veut citoyen du Pérou et de l’Amérique hispanique dans son ensemble. Il s’agit d’une seule patrie qui doit être libérée dans sa totalité territoriale : il veut l’indépendance absolue. Grâce à lui, à l’aube des révolutions indépendantistes, l’Amérique commence à se détacher de l’Espagne et à établir les fondements de son identité.

  • Titre traduit

    Juan Pablo Viscardo y Guzmán (1748-1798) : outline of a project of the age of Enlightenment for the liberation of Peru


  • Résumé

    Juan Pablo Viscardo Y Guzman, a precursor of Latin American Independence ideas, was one of the most interesting personalities of the 18th century. The man’s writings may have had a military, political, economic or moral orientation but they all had the same interest in the Liberation of Latin America and particularly in Peru, Viscardo’s homeland. Educated at Cuzco Jesuitical college according to rigid canons, Creole Viscardo witnessed permanent tensions between the spheres of Power. After the Society of Jesus was expelled out of Spanish dominions in 1767, the young Jesuit landed in Tuscany and, while he strongly rejected his condition as a Spanish vassal, he spent most of his adult life travelling in Italy and Great Britain. His curiosity led him to understand different ways of thinking and analysing the political revolutions which heralded the advent of the contemporary world. His thoughts and outstanding knowledge made him a conspirator as well as a political and economic theorist. He was the first thinker to assert a strong wish for independence and a clearly Latin American identity through a liberation project for the Spanish colonies which stated that only the support of Great Britain would make the designed prospects become reality. The Jesuit, unintentionally ostracized, saw himself as a citizen of Peru and of Latin America as a whole. He considered the Hispanic provinces one fatherland which had to be liberated in its territorial completeness - he demanded absolute independence. Thanks to Viscardo, in the eve of wars of independence, Latin America started to cut itself off from Spain and build the foundation of its identity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (711 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 605-656. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11360
  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.