L'oeuvre dramatique de Francisco Villaespesa (1911-1917) : modernité et conservatisme dans le théâtre espagnol des années 1910

par Adeline Chainais

Thèse de doctorat en Études hispaniques et latino-américaines

Sous la direction de Serge Salaün.

Soutenue en 2008

à Paris 3 .


  • Résumé

    Cette étude propose une analyse du théâtre de Francisco Villaespesa (1877-1936) sous l’angle de l’histoire culturelle, c’est-à-dire une analyse qui prête une attention particulière aux conditions de production, de diffusion et de réception de ses oeuvres. Autour de 1900, Francisco Villaespesa apparaît comme un transmetteur culturel, qui a largement participé à l’introduction du symbolisme européen en Espagne. Pourtant, à partir de 1910, le discours du poète, qui avait rejeté en bloc l’ordre bourgeois, évolue : il décide de sortir de sa tour d’ivoire et de partir à la conquête du public, participant ainsi à l’adaptation du modernisme aux classes dominantes. C’est à ce moment qu’il écrit du théâtre, un théâtre emblématique des contradictions du modernisme espagnol. Ses oeuvres dramatiques s’apparentent au théâtre symboliste européen (et notamment à ses deux maîtres, Gabriele D’Annunzio et Maurice Maeterlinck), dans la mesure où le dramaturge en reprend nombre de thèmes, de modes d’expression et de problématiques. Pourtant, à bien des égards, son théâtre apparaît comme un échec de la rénovation de la scène espagnole : Villaespesa s’adapte aux goûts et à l’idéologie des classes dominantes ― celles qui assistent aux représentations de ses pièces ― et reprend des modèles hérités de la tradition théâtrale nationale, pour servir une idéologie clairement conservatrice. L’analyse de la diffusion de ses pièces ― par le biais du livre et de la scène ― et de leur réception ― par le public et par les critiques de théâtre ― permet de mettre au jour le rôle déterminant des facteurs matériels, d’une part, et sociaux, d’autre part, dans cette évolution conservatrice du modernisme espagnol dans les années 1910.

  • Titre traduit

    Francisco Villaespesa’s drama (1911-1917) : modernism and conservatism in the 1910s’ spanish theatre


  • Résumé

    In this study of Francisco Villaespesa's theatre (1877-1936), directed towards cultural history, the analysis mainly focuses on the way his works have been issued, circulated and welcomed. Around 1900, Francisco Villaespesa was regarded as a writer who passed on culture, being largely involved in introducing European symbolism in Spain. However, from 1910 on, the discourse of the poet ― who had previously turned down the whole bourgeoisie ― started developing, in so far as he decided to get out of his ivory tower and to conquer the public at large, thus contributing to adapting modernism for upper classes. At that very moment, he started writing theatre plays, emphasizing the contradictions of Spanish modernism. His dramatic plays show similarities with the symbolic theatre in Europe – notably its two great masters, Gabriele D'Annunzio and Maurice Maeterlinck – since the playwright reproduced quite a great number of themes, writing styles and problematics. Yet, there is no doubt his drama has revealed a great failure in renovating the Spanish stage: Villaespesa adapted to the longings and ideology of the upper classes – those who attended the performances of his plays – and repeated the models which were inherited from the national drama tradition, with a view to fueling a straightforward conservative ideology. Analysing the circulation of his plays – through books and on stage – and their reception – by the public and the theatre critics – enables to point out the essential role played, on the one hand, by material factors, and on the other hand, by social ones, in that conservative evolution of the Spanish modernism in the 1910s.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (552 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 449-479

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11204
  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.