Le verbe fait image : iconoclasmes, écriture figurée et théologie de l'Incarnation chez les poètes métaphysiques : le cas de George Herbert

par Anne-Marie Miller Blaise

Thèse de doctorat en Etudes du monde anglophone

Sous la direction de Gisèle Venet.

Soutenue en 2008

à Paris 3 .


  • Résumé

    La période située entre les deux grandes vagues de destructions iconoclastes dans l’Angleterre du XVIe et du XVIIe siècle est aussi celle où se développe une nouvelle poétique dite « métaphysique », caractérisée par un usage frappant du conceit. Ce travail, consacré à l’œuvre de George Herbert, se propose d’étudier le glissement de propriétés habituellement dévolues à l’image religieuse vers la poésie. On montrera comment la rhétorique et l’imaginaire iconomaques informent le projet littéraire et religieux d’un auteur qui cherche a�� convertir et purifier la poésie. Là où l’iconoclasme anglais passé et à venir extériorise une crise profonde de la notion même d’image, George Herbert cherche à la reconstruire intérieurement par une poétique efficace de la discordia concors dont le modèle est la théologie de l’Incarnation. Si Herbert rompt, comme tant d’autres poètes à la même époque, avec certaines pratiques de l’image poétique, c’est afin de mieux figurer le divin. Au-delà de sa reconquête de la ressemblance par le transport de la métaphore, c’est aussi grâce à une modalité visuelle de la lettre que Herbert parvient à suggérer l’ineffable et la transcendance divine.

  • Titre traduit

    The Word made Image : iconoclasm, Figurative Writing, and Theology of the Incarnation in Metaphysical Poetry : a Study of George Herbert.


  • Résumé

    The period of time which stretches between the two phases of violent iconoclastic destruction in Early Modern England also corresponds to the development of a new « metaphysical » poetics characteristically known for its striking conceits. The purpose of this study, which is devoted to George Herbert, will be to show how his poetry can become endowed with some of the properties usually ascribed to the religious image. The rhetorics of iconoclasm shape Herbert’s attempt to convert and purify poetry. Whereas past and future iconoclastic destruction testifies to a deeper crisis of the notion of image, George Herbert seeks to recreate it internally through a poetics of discordia concors whose model is the Incarnation. By distancing himself, as many other contemporary poets, from certain long-standing approaches to figurative language, he reclaims for poetry the power to body forth the divine. Such a recovery of resemblance is not only made possible through the « figure of transport », the metaphor, but aslo through an iconic use of writing. Thus Herbert is able to suggest the unspeakable and the transcendance of God.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Presses Sorbonne nouvelle à Paris

Le verbe fait image : iconoclasmes, écriture figurée et théologie de l'incarnation chez les poètes métaphysiques, le cas de George Herbert


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (525 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 469-517. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11347
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Presses Sorbonne nouvelle à Paris

Informations

  • Sous le titre : Le verbe fait image : iconoclasmes, écriture figurée et théologie de l'incarnation chez les poètes métaphysiques, le cas de George Herbert
  • Détails : 1 vol. (419 p.-[28] p. de pl.)
  • ISBN : 978-2-87854-495-4
  • Annexes : Bibliogr. p. [393]-410. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.