Limites d'une lecture de la littérature arabe moderne à partir de l'Occident : Sayyâb et Baudelaire comme cas d'étude

par Rima Sleiman

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Jean Bessière.

Soutenue en 2008

à Paris 3 .


  • Résumé

    Cette thèse remet en cause une pratique courante de la critique arabe moderne, particulièrement comparatiste, à savoir sa lecture et son évaluation de la modernité poétique arabe à partir des normes occidentales. Il s’agit de révéler, de manière à la fois théorique et pratique, une représentation analogique des littératures fondée sur un postulat anthropologique d’une ressemblance fondamentale des nations et sur une conception universaliste de l’art littéraire. La conséquence est une interprétation biaisée de la création ainsi qu’une compréhension artificielle des éléments caractéristiques d’une littérature donnée. Nous proposons, à travers l’analyse du discours critique arabe mais surtout à travers une lecture comparée des œuvres poétiques de Sayyâb et de Baudelaire prises comme exemple, de révéler d’abord les limites d’un certain usage de l’altérité au sein de la culture critique arabe et de présenter ensuite un paradigme alternatif en mesure de donner de la modernité poétique arabe une interprétation différentielle, relative et spécifique.

  • Titre traduit

    Limits of reading Arabic modern literature from occidental point of view : Sayyâb and Baudelaire as a case of study


  • Résumé

    This thesis aims to reconsider one of the most rooted critical practices in the Arabic modern literature context, especially in the comparative branch : reading and evaluating Arabic modernity from an occidental point of view. It is about revealing, on both theorical and practical sides, an analogical representation of literatures reposing on an anthropological postulate of a fundamental resemblance between nations and on an universalistic conception of literary art. The result is a biased interpretation of creation and a superficial comprehension of elements characterising one particular literature. We propose, by analysing the Arabic critique’s discourse and by considering the example of Sayyâb’s and Baudelaire’s poetries in a comparative study, first to reveal limits of using otherness in the Arabic critique’s culture, then to present an alternative paradigm able to give one differential, relative and specific interpretation of Arabic poetic modernity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (413 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 388-407. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université. Section Lettres, Langues et Sciences Humaines Lafayette.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 44773
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11174
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.