Habiter le monde : figures poétiques dans le cinéma du réel

par Corinne Maury

Thèse de doctorat en Études cinématographiques et audiovisuelles

Sous la direction de Philippe Dubois.

Soutenue en 2008

à Paris 3 .


  • Résumé

    Certains cinéastes dits « du réel » n’ont pas pour intention de « documenter » le monde, de l’expliquer et d’en donner une représentation « objective » à l’écran. À l’instar des poètes littéraires, ils cherchent davantage à restituer des présences du monde plutôt que d’en créer des représentations. Il s’agit pour ces cinéastes de s’affranchir des images immédiates et familières du monde, de s’aventurer dans des territoires minoritaires, de s’affronter aux clichés qui, trop souvent, recouvrent les complexités et les vibrations du réel, et de parvenir ainsi à transcrire cinématographiquement un e��tre-là singulier du monde. Pour faire advenir à l’écran de nouvelles présences et restituer cinématographiquement des habitations (poétiques) du monde, ces cinéastes font violence aux vocabulaires cinématographiques classiques du cinéma du réel. Ils déploient des figures poétiques qui permettent de se défaire du (trop-)plein de la mimesis. On étudiera ainsi les écritures cinématographiques éminemment figurales à l’œuvre dans certains films de cinéastes tels que Naomi Kawase, Alain Cavalier, Jean-Daniel Pollet, Chantal Akerman, André S. Labarthe, Sergueï Loznitsa, Yervant Gianikian et Angela R. Lucchi, Frank Cole, Arnaud Des Pallières et Irit Batsry. Les figures poétiques qu’ils ont inventées concourent à l’expression d’une double habitation du monde d’inspiration phénoménologique : le cinéaste déploie à l’écran – par les images et les sons – des présences du monde, fruits d’une « habitation poétique » ; le spectateur accède ensuite à ces nouvelles présences qui le restituent à la « chair » d’un autre du monde, au sein d’une cinématographie essentiellement « habitante ».

  • Titre traduit

    Dwelling in the World : poetic figures in documentary cinema


  • Résumé

    Some so-called documentary filmmakers do not aim to ‘document’ the world, to explicate it or to bring to the screen its ‘objective’ representation. Much like literary poets, they are more concerned to bring out worldly presences, rather than simply generate representations. This involves moving beyond immediate appearances, distorting the world’s familiar façade and venturing into ‘lateral’ and marginal domains. These filmmakers work against the images and clichés which, all too often, cover up the complexity and vibrations of the real, in order to transcribe a unique sense of being-in-the-world. To bring to the screen new forms of presence and recreate cinematographically (poetic) dwellings in the world, they must violate the conventional codes of documentary cinema. The poetic figures they display serve to undo the (over-) abundance of mimesis. The present study will thus explore the eminently figural forms of cinematographic expression found in certain works by filmmakers such as Naomi Kawase, Alain Cavalier, Jean-Daniel Pollet, Chantal Akerman, André S. Labarthe, Sergueï Loznitsa, Yervant Gianikian and Angela Ricci Lucchi, Frank Cole, Arnaud Des Pallières and video artist Irit Batsry. Inspired by phenomenology, the poetic figures that these artists have invented contribute to the expression of a dual mode of dwelling in the world: through image and sound the filmmaker portrays on the screen worldly presences, the fruit of a form of ‘poetic dwelling’; in turn, the viewer gains access to new presences, thereby coming to inhabit the substance of an ‘other of the world’, within a cinematography of ‘dwelling’

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (313 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 305-311. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.