Le personnage dans le théâtre de Witold Gombrowicz

par Krystyna Maslowski

Thèse de doctorat en Études théâtrales

Sous la direction de Jean-Pierre Sarrazac.

Soutenue en 2008

à Paris 3 .


  • Résumé

    La théâtralité travaille l’œuvre entière de Witold Gombrowicz, elle est à la base de sa dialectique sur la Forme et l’immaturité, elle est la source de sa vision de l’homme artificiel, de l’homme-acteur. L’étude du personnage dans son œuvre dramatique apparaît comme le meilleur moyen d’appréhender, par le geste singulier de l’auteur, à la fois la mise en doute du personnage caractéristique de l’ensemble du théâtre moderne depuis la fin du XIXème siècle, ainsi que la représentation que l’homme se fait de lui-même dans le désert d’un monde dénué de sens. Les personnages gombrowicziens réduits à des voix, à des silhouettes, sortes de figures ou de créatures grotesques ne renvoient plus à des « caractères », ils ne reflètent pas un être individualisé, une entité psychologique et morale. Sortes de spectres, projections de la subjectivité exacerbée du protagoniste, ces fantoches nous font pénétrer dans le monodrame polyphonique de l’homme sans Dieu. Mais si le protagoniste déforme les autres personnages en les réduisant à des doubles, il est également déformé par eux et par la situation dramatique. Nous sommes ainsi en présence d’un théâtre du moi qui renvoie au théâtre du monde, au jeu de rôles, à la ronde des masques, à la déformation perpétuelle des hommes-acteurs. Pourtant, malgré les duels, les meurtres, les stratégies de manipulations mises en scène, ce théâtre semble inviter le lecteur-spectateur à la régénérescence d’un désir de fraternité de l’homme n’existant qu’envers et pour l’homme. Il propose finalement, par le biais du personnage dramatique, la célébration ludique de l’humaine théâtralité, du sujet relationnel, de l’homme rhapsodique moderne.

  • Titre traduit

    The Character in Witold Gombrowicz’s work


  • Résumé

    Theatricality is omnipresent in the whole of Witold Gombrowicz’s work. It is at the root of his dialectic of conventional form and immaturity ; it is the source of his vision of the artificial man - of the “man as actor”. Studying characters in his plays seems to be the best way of grasping, through the playwright’s characteristic approach, both the problematisation of his characters, as is typical in modern drama as a whole since the end of the 19th century, and the representation man has of himself in the desert of a meaningless world. Gombrowiczian characters reduced to voices, to silhouettes, or to grotesque creatures do not refer to “characters” any more. They are not the reflection of individualised human beings, or those with a psychological or moral dimension. As if spectral creatures, reflections of the exaggerated subjectivity of the protagonist, these puppets lead us into the polyphonic monodrama of man without God. But as the protagonist deforms the other characters by reducing them to mirror images, he is himself also deformed by them, as well as by the dramatic situation. It is clearly a “theatre of the ego” that echoes the theatre of the world, and also role-playing, the round of masks, and the never-ending distortion of “man as actor”. Nevertheless, in spite of the duels, the murders, the strategies of manipulation put on stage, these plays seem to invite the spectator-reader to the regeneration of a desire for brotherhood in man existing only towards and for man. In the end, they put forward, through the vehicle of their dramatic characters, the playful celebration of human theatricality, of man in his relationship with others, and of man as the subject of modern rhapsody.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (389 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 376-388

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11145
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.