Stéréotypes, clichés, lieux communs : pour une meilleure compétence langue-culture. La représentation des personnages dans Les Contes et Nouvelles de Maupassant

par Hayat Atmani

Thèse de doctorat en Didactique des langues et des cultures

Sous la direction de Pierre-Edmond Robert.

Soutenue en 2008

à Paris 3 .


  • Résumé

    La problématique centrale de ce travail propose d’aborder dans le cadre d’un projet d’enseignement de la littérature en français langue étrangère, le récit court, en l’occurrence les Contes et Nouvelles de Maupassant, en mettant l’accent sur une de leurs caractéristiques essentielles, à savoir l’exploitation massive des structures préconstruites. Maupassant met en place une stratégie originale où le caractère familier du stéréotype joue un rôle primordial intéressant à exploiter avec les apprenants. La démarche adoptée comprend ainsi deux analyses : la première reprend les définitions du stéréotype et relève leur rôle et leur fonction dans le récit court comme moyen de brièveté (le recours à des concepts immédiatement identifiables représente en effet un atout pour la nouvelle, récit de presse au XIXe siècle), et comme moyen d’accréditer la fiction en vue d’une représentation qui se veut « réaliste ». Le déjà dit participe d’une stratégie de communication qui travaille à emporter l’adhésion des esprits. La deuxième, didactique, relève l’usage nécessaire et productif de leur exploitation en FLE. Les stéréotypes représentent ainsi des indicateurs culturels d’une richesse incontestable. Ils s’inscrivent en effet en profondeur dans le tissu des représentations culturelles, intertextuelles et sociales que les textes reprennent et exploitent chacun à sa façon. Dans les nouvelles, leur identification est ainsi indispensable, la compréhension étant en grande partie déterminée par la reconnaissance de ces schémas sémantiques préconstruits, et la communication culturelle prioritairement fondée sur l’espace de connivence qu’ils établissent. De fait, critique, parodique, subversive, la reprise des stéréotypes constitue l’élément central d’un jeu dont le lecteur/apprenant doit se faire le complice. La modalisation des stéréotypes l’initiera par ailleurs aux différentes exploitations des éléments préconstruits et des effets qui en résultent.

  • Titre traduit

    Stereotypes, clichés, common places : for a better skill language - culture. The representation of the characters in the Tales and Short stories of Maupassant.


  • Résumé

    This work suggests approaching within the framework of a project of education of the literature in French as a Foreign Language (FFL) the short narrative, in this particular case the Tales and Short stories of Maupassant, by emphasizing one of their essential characteristics, namely the massive exploitation of the preconstructed structures. Maupassant sets up an original strategy where the familiar character of the stereotype plays an essential role which is interesting to exploit with learners. The adopted step will include two analyses: the first one takes back the definitions of the stereotype and raise their role and their function in the short narrative as means of brevity ( indeed the appeal to at once recognizable concepts represents an asset for the short story, published in the news in the XIXth century), But also as means to accredit the fiction with the aim of a representation which wants to be realist. « The Already said » partakes of a communication strategy which works at wining the support of the reader. The second is a didactic one, which empasizes the necessary and productive use of their exploitation in FFL. Hence Stereotypes represent cultural indicators of an indisputable wealth. They indeed deeply lie within the cultural, intertextual and social representations which are taken back and exploited by the texts, each in its own way. Thus, in the short stories, their identification is indispensable,the understanding being largely determined by the recognition of these preconstructed semantic plans, and the cultural communication firstly based on the space of complicity which they establish. Hence, critical, parodic, or subversive, the repeat of stereotypes constitutes the central element of a game of which the reader/learner has to be made the accomplice. Besides, the modalisation of stereotypes will introduce him to the various exploitations of the preconstructed elements and the effects which result from it.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (477, 39 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 429-472. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11084
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.