Diversité naturelle et culturelle face aux défis des biotechnologies : enjeux et controverses au Mexique

par Jean Foyer

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Yvon Le Bot.


  • Résumé

    Au Mexique et au niveau mondial, la protection de la diversité biologique et la défense de la diversité culturelle se sont constituées en enjeu de société ces trente dernières années, au moment où les biotechnologies s’imposaient comme une avancée technoscientifique à même de bouleverser notre rapport au vivant et de générer un important débouché commercial. Les controverses autour de la bioprospection et du maïs transgénique, dans le contexte d’un pays qui présente une biodiversité exceptionnelle et la plus importante population indigène du continent américain, nous permettent de mettre en lumière comment, à travers elles, se confrontent des conceptions et des pratiques antagonistes de la connaissance, de la propriété, de l’agriculture, du développement, de la globalisation ou encore de l’environnement. Ces controverses sont donc globales au sens où, en arrière-plan des questions spécifiques et techniques qu’elles soulèvent, elles cristallisent toute une série de grands enjeux sociaux et environnementaux contemporains, dans un espace qui s’étire du local au mondial. Au-delà même des croisements de tous ces enjeux, les controverses semblent révéler un conflit beaucoup plus fondamental quant aux évolutions d’une modernité travaillée par le processus de globalisation et la remise en cause du clivage entre nature et société. L’opposition aux biotechnologies marque en effet une forme de résistance au processus hyper-moderne de marchandisation généralisée et de technification radicale de l’espace socio-environnemental. Si cette résistance est essentiellement critique, elle fait néanmoins émerger des formes encore en gestation de modernités alternatives.

  • Titre traduit

    Natural and cultural diversity face to the challenge of biotechnology : stakes and controversies in Mexico


  • Résumé

    In Mexico and on a global scale, the protection of biological diversity and the defense of cultural diversity have become a stake for society for the last thirty years, at a time when biotechnologies have stood out as a technical and scientific progress able to change drastically our relationship to the living and generate a significant commercial opportunity. The controversies over bioprospecting and transgenic corn, in the context of a country that presents an exceptional biodiversity and the most important indigenous population of the American continent, enables us to highlight how, through them, antagonistic concepts and practices on knowledge, property, agriculture, development, globalization, or even environment confront. These controversies are global in the sense that, behind the specific and technical issues they raise, they crystallize a whole series of significant social and environmental contemporary issues, in a space that stretches from local to global. Far beyond the interactions of all these stakes, the controversies seem to reveal an even more fundamental conflict for the evolutions of a modernity shaped by the process of globalization and the debate on the cleavage between nature and society. Therefore the opposition to biotechnologies indicates a form of resistance to the hyper-modern process of generalized merchandization and radical tecnification of the socio-environmental space. If that resistance is essentially critical, it nevertheless produces alternative forms of modernity still in gestation.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Presses universitaires de France à Paris et par "Le Monde" à

Il était une fois la bio-révolution : nature et savoirs dans la modernité globale


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (658 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 590-655.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11115
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Presses universitaires de France et par "Le Monde" à Paris

Informations

  • Sous le titre : Il était une fois la bio-révolution : nature et savoirs dans la modernité globale
  • Dans la collection : Partage du savoir
  • Détails : 1 vol. (XI-227 p.)
  • ISBN : 978-2-13-058166-6
  • Annexes : Bibliogr. p. 223-[228]. Notes bibliogr. en bas de pages
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.