Etude syntaxique des phrases négatives en Arabe et en Anglais

par Jaouad Moumni

Thèse de doctorat en Linguistique anglaise

Sous la direction de Jacqueline Guéron.

Soutenue en 2008

à Paris 3 .


  • Résumé

    Cette thèse fournit une analyse du système négatif de l’AS, de l’AM, et de l’anglais dans le cadre génératif. Par rapport au système temporel en AS, je propose que le V. Imperf est dépourvu de T, contrairement au V. Perf qui est marqué pour T [passé]. Etant non marqué, le V. Imperf monte à [T-Ø]. [T-Ø] est anaphorique. V vérifie ainsi son trait par coindexation avec C° (temps d’énonciation). Le T présent est donc dérivé par le biais d’une chaîne-T : [V-TØ-C°]. Quant à la façon de coder l’information temporelle, nous avons établi un modèle à quatre niveaux permettant la construction du sens temporel : C° , MOD [+NEG], NEG [+T], et T°. Chapitre II examine la structure de la phrase négative non verbale en AM. Adoptant la règle de copula deletion, je suppose que la phrase non verbale possède une structure comme [ma-Ø-š], où Ø symbolise la séquence “être-PRES-AGR”. Chapitre III propose une analyse de l’insertion de do sous INFL comme opération de « dernier recours » motivée par l’échec de V à monter explicitement dans IP. En adoptant cette hypothèse, je suppose que do est une base verbale introduite précisément pour servir de support à INFL. Finalement, je propose que la concordance négative est une caractéristique des langues dont le marqueur régulier de la négation est associé à NEG°. Spec-NEGP est rempli par un opérateur non-explicite qui lie d’une manière non sélective tous les XPs [+NEG]. Le critère négatif, pour qu’il soit satisfait, requiert donc que tous les XPs [+NEG] subissent l’absorption-NEG, produisant ainsi un seul trait [+NEG] en LF.

  • Titre traduit

    Syntax of Sentential Negation in Arabic and English


  • Résumé

    This dissertation investigates the negative system of SA, MA and English within the generative framework. With respect to the tense system in SA, it is proposed that the imperfective verb is unmarked for tense, contrary to the perfective verb which is marked for past tense. Being unmarked for [+T], the verb moves to [T-Ø]. [T-Ø] is anaphoric, and therefore checks its time feature by coindexation with C° (time of speech). Accordingly, the present time reading is derived via a T-chain mechanism: [V-TØ-C°]. It is also argued that temporal information can be conveyed by different morphemes: C°, MOD [+NEG], NEG [+T], and T°. Chapter II investigates the syntactic structure of verbless sentence in MA. Adopting the rule of Copula Deletion, I suppose that the verbless negative sentence is to be represented as ma-Ø-š, where Ø stands for the phonetically unrealized “be-PRES-AGR”. Chapter III adopts the current analysis of do-support as a last resort strategy triggered by the verb’s inability to raise overtly to IP. Adopting this analysis, I assume that do is a verbal base introduced in syntax so as to support the inflectional morphemes. Finally, it is argued that Negative Concord is a characteristic of languages in which the regular marker of sentential negation is associated with NEG°. Spec-NEGP is filled by a non-overt operator which is associated with all [+NEG] XP by unselecting binding. Given such an underlying configuration, the NEG Criterion requires that multiple XPs, endowed with NEG features, undergo NEG-absorption so as to be interpretable as one feature in LF.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (401 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 387-401.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.