L'Interculturalité au regard du roman victorien et africain : essai d'analyse des romans de Chinua Achebe et Ngugi wa Thiong'o au miroir de Thomas Hardy et Joseph Conrad

par Bouna Kane

Thèse de doctorat en Études du monde anglophone

Sous la direction de Jean-Pierre Naugrette.

Soutenue en 2008

à Paris 3 .


  • Résumé

    L’étude de l’hybridité culturelle en littérature est restée liée à la théorie qui définit les littératures postcoloniales en termes d’opposition avec l’Occident. Dans cette étude, nous avons tenté de porter un regard différent, en allant au-delà du « writing back to the center ». Nous ne négligeons pas les différentes positions révélées par la critique mais nous avons choisi, à travers cette approche comparative, de montrer que l’Afrique est un acteur à part entière d’une littérature universelle. En s’appropriant les techniques littéraires de Thomas Hardy et Joseph Conrad, les écrivains africains confirment la porosité des cultures et la communication entre des peuples d’horizons divers. En comparant le clan écossais et la tribu africaine, nous avons trouvé plusieurs similitudes en termes d’organisation sociale et de mode de vie. Comme Scott et Hardy, Ngugi et Achebe tirent la substance de leurs romans du folklore et des traditions populaires de leurs communautés. Les romanciers africains et victoriens ont une claire conscience du malaise de l’individu et montrent combien le destin peut être cruel envers lui.

  • Titre traduit

    African and Victorian novel : Reading Chinua Achebe and Ngugi wa Thiong'o in the mold of Thomas Hardy and Joseph Conrad


  • Résumé

    The study of cultural hybridity in literature remained tied to a theory which defines postcolonial literatures in terms of their oppositional relationship with the West. In this thesis, we attempted to go beyond the “writing back to the center”. We have not ignored the debate over standard criticism but we have chosen to demonstrate by means of this comparative study that the African novel is part of a larger fictional universe. By appropriating the techniques of the Victorian literary tradition associated with Thomas Hardy and Joseph Conrad, African writers create a useful device for developing greater understanding and improved communication among people from different cultural, racial and ethnic groups. We found striking similarities between the Scottish clan and the African tribe in terms of social organisation and way of life. Like Scott and Hardy, Ngugi and Achebe draw the substance of their novels from the folklore and popular traditions of their communities. African and Victorian novelists have a clear awareness of the human predicament and show how fate can be cruel to the individual.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (468 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.438-464

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11062
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.