De l'inaction collective à la construction de nouvelles institutions : Etude du processus d'entrepreneuriat institutionnel collectif dans le champ de la prise en charge des maladies rares en France

par Isabelle Chalamon

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Patrick Hetzel.

Soutenue en 2008

à Paris 2 .


  • Résumé

    L'objectif de notre recherche est d'expliquer et d'analyser le processus d'entrepreneuriat institutionnel collectif. Par le développement approfondi d'un cadre théorique couplant la théorie néo-institutionnaliste et celle des mouvements sociaux, elle marque notre volonté de rallier les travaux liant les deux théories et de s'inscrire dans leur continuité, afin de mieux appréhender les phénomènes de changement. Nous traitons ainsi du paradoxe de l'action collective, plutôt que de centrer notre attention sur les entrepreneurs institutionnels et le paradoxe de l'action encastrée, point de vue souvent favorisé dans le cadre d'études sur le changement institutionnel et la construction de nouvelles institutions. De ce fait, il s'agit de se pencher sur le processus d'entrepreneuriat institutionnel dépendant de la collaboration entre un nombre important d'acteurs dispersés géographiquement et faiblement coordonnés, dans l'optique de mieux appréhender selon quelles modalités l'inaction collective est surmontée pour créer de nouvelles institutions ou transformer celles existantes. Afin de tester et d'enrichir le modèle issu du développement théorique, nous faisons le choix méthodologique de mener une étude de cas unique du champ de la prise en charge des maladies rares en France. Dans l'optique d'appréhender la dynamique institutionnelle collective du champ, trois sources de données ont été privilégiées : des entretiens semi-directifs, de l'observation et des documents. Cette recherche met en évidence la dimension collective et émergente du processus de construction de nouvelles institutions. L'entrepreneuriat institutionnel collectif est ainsi présenté comme un processus politique consistant à combler le différentiel de ressources et de pouvoir d'individus isolés, afin de peser sur les choix du champ institutionnel.

  • Titre traduit

    From collective inaction to new institutions building : the study of the rare disorders field in France


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (367 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 302-327

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : G/DT2008-59
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.