Histoire et sculptures de Songo et leur voisins Tshokwe, Bangala et Ovimbundu : approches des identités historiques et sculpturales

par Cipriano Sony Kambol

Thèse de doctorat en Histoire de l'art africain

Sous la direction de Jean Polet.

Soutenue en 2008

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'histoire et l'art des peuples Songo et leurs voisins Tshokwe, Bangala et Ovimbundu s'encadrent dans la tentative d'approche de l'histoire, d'identités historique et sculpturale. Dans Ie domaine de l'histoire, les chefs des clans de ces chefferies actuelles ont une origine commune : Lunda. Chaque nom est devenu une particularité tribale. Sculpturalement, tous ont des représentations anthropomorphes, celles des masques de danse. Toutefois, les critères morphologiques des sculptures des Imbangala chevauchent entre ceux de l'art Tshokwe et ceux de l'art Kongo. Le commerce du sel et Ie Chemin de Fer de Benguela (C. F. B) provoquèrent l' évolution des styles, donnant naissance a une sculpture hybride et des échanges. Les Songo empruntèrent Ie style de l'homme montant Ie bœuf chez les Ovimbundu alors que les Imbangala copièrent les masques polychromes chez les Bakongo. Les Tshokwe, eux, adoptèrent Ie crucifix des Ambundu. La traversée de l' Afrique par des explorateurs a provo que aussi la formation et Ie mélange des identités des différentes populations et de leurs arts.

  • Titre traduit

    History and sculptures of the Songo and of their neightbors Tshokwe, Bangala and Ovimbundu : abbout the identities of societies and sculptures of Angola


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (VI-839 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 524-555

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 08 : 201
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.