La violence et la guerre comme marqueurs de l'évolution sociopolitique dans les sociétés de l'aire Andine centrale : vers la formation de l'État, du formatif à la période intermédiaire ancienne (2000 av. J-C -500 apr. J-C)

par Vincent Chamussy

Thèse de doctorat en Archéologie

Sous la direction de Jean Guffroy.

Soutenue en 2008

à Paris 1 .


  • Résumé

    Les anthropologues qui étudient la guerre manquent le plus souvent de données sur les guerres préhistoriques et ont tendance a extrapoler a partir de données ethnologiques et ethno-historiques, ce qui leur donne une vision déformée de sociétés préhistoriques en guerres continuelles. Notre étude a l'ambition de leur apporter des éléments inédits sur les débuts de la guerre dans les Andes. Apres avoir analysé les concepts de violence et de guerre et défini la guerre institutionnalisée, nous faisons la description de tous les 'objets signifiants' de la guerre rencontres dans l'Aire Andine Centrale (la cote et la sierra de l'Equateur au lac Titicaca) et nous faisons un relevé de toutes les occurrences trouvées dans les publications et sur le terrain. Nous mettons alors en évidence que cette région n'a pas connu la guerre pendant des millénaires tout en développant de brillantes civilisations théocratiques pacifiques pendant la Période Formative: les plus connues sont celles de Caral au Précéramique Final (3000. -1800 avo J. - C. ), Casma /Sechin (1800 av. J. -C. -900 av. L-C. )coïncidant avec la découverte de la céramique et les cultures Cupisniques sur la cote et Chavin dans la sierra (1500-200 av. J. -C. ). Mais, à partir du 2°siecle av. J. - C. Les premiers indices de guerre apparaissent dans les vallées du Centre-Nord, sous formes de nombreuses forteresses et d'armes comme dans· l'iconographie. Ils sont dus à l'arrivée, dans une· société en crise, d'une population nouvelle· en provenance du nord-est qui provoquant simultanément la constitution de systèmes guerriers, la concentration des trois pouvoirs politique, économique et coercitif dans les mains d'une élite et la formation progressive de systèmes sociopolitiques complexes et centralises ou Etats, d'abord dans chaque vallée puis multi-vallees (Mochica). La guerre devint alors un élément majeur de la société andine jusqu'a la constitution de l'Empire Inca. La relation réciproque et dialectique entre guerre et formation de l'Etat se vérifie donc dans l'Aire Andine Centrale a la Periode Intérmediaire Ancienne

  • Titre traduit

    Violence and warfare as indicators of the sociopolitical evolution in the central andean area : towars state formation, from formative to early intermediate period


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (564, 17 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 515-564. Vol. 3 annexes : cartes, photos, tableau chronologique, typologie

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 08 : 72

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10878
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3765
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.