Calibration des données spectroscopiques de la mission Gaia

par Antoine Guerrier

Thèse de doctorat en Astronomie et astrophysique

Sous la direction de Catherine Turon et de David Katz.

Le président du jury était Benoît Mosser.

Le jury était composé de Catherine Turon, David Katz, Mark Cropper, Jorge Torra, François Mignard, Ronny Blomme, Gérard Jasniewicz.

Les rapporteurs étaient Mark Cropper, Jorge Torra.


  • Résumé

    Le spectromètre de GAIA, le "Radial Velocity Spectrometer" (RVS), va collecter les spectres d'environ 100-200 millions d'étoiles jusqu'à la magnitude V~17 dans le domaine spectral [847,874] nm. Le RVS ne possède pas de module de calibration (e. G. Pas de lampe de calibration) à bord du satellite. L'instrument ne peut pas être calibré en utilisant une approche "classique". L'objectif de cette thèse est de développer une méthode de calibration originale de l'instrument RVS à partir de ses propres observations spectroscopiques. Cette méthode, appelée "Spectroscopic Global Iterative Solution" est inspirée du processus itératif de calibration de l'instrument astrométrique de GAIA. Le principe de SGIS est d'utiliser la stabilité de certaines étoiles pour mesurer l'évolution de l'instrument au cours du temps. Cette méthode estime itérativement les vitesses radiales des étoiles et les calibrations en longueurs d'onde du RVS. Durant la thèse, un prototype de SGIS a été développé afin de valider le principe de la méthode SGIS et d'évaluer ses performances dans le cadre de Gaia. Ce travail est effectué dans le cadre de la préparation de la réduction des données du satellite GAIA. La méthode de calibration développée fait partie de la chaîne de traitement des données spectroscopiques de Gaia. Le prototype développé a été testé sur 6 mois de données Gaia simulées. Après 6 itérations, la précision des échelles en longueurs d'onde atteint environ une cinquantaine de mètres par seconde.

  • Titre traduit

    Calibration of the spectroscopic data of the Gaia missions


  • Résumé

    The Radial Velocity Spectrometer (RVS) of Gaia will collect spectra for about 100-200 million stars up to magnitude V~17 over the wavelength range 847 to 874 nm with a resolving power R = 11 500. The RVS possess no calibration device (such lamps or absorption cells). It cannot be calibrated with the "classical" approach based on dedicated calibration exposure. The aim of this thesis is to provides an efficient alternative to calibrate the RVS instrument. This new method is called Spectroscopic Global Iterative Solution (SGIS). The principle of SGIS is to use a set of "well-behaved stars" (bright, stable and of a well-suited spectral type). This method iteratively derive the radial velocity of the stars and the wavelength scale of the RVS instrument. During this thesis, a prototype of SGIS has been developed in order to validate the concept of SGIS and to evaluate the performances within the context of Gaia. The method of the wavelength scale calibration is a part of the spectroscopic data processing of Gaia. The developped prototype has been tested on 6 months of simulated data. After 6 iterations, the precision over the wavelength scale is about 50 meters per second.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2019 par [CCSD] à Villeurbanne

Calibration des données spectroscopiques de la mission Gaia

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(VIII-155 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.153-155

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Paris). Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 8552

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MMf-T611
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.