ZFPIP : identification et caractérisation d’un nouveau gène du développement chez les vertébrés, études chez la souris et le xénope

par Audrey Laurent

Thèse de doctorat en Biochimie. Biologie moléculaire et cellulaire

Sous la direction de Isabelle Pellerin.

Soutenue en 2008

à l'AGROCAMPUS-RENNES .


  • Résumé

    L’équipe de recherche dans laquelle mon travail de thèse a été effectué étudie le développement normal et pathologique du tractus génital femelle. Afin d’expliquer les mécanismes impliquant spécifiquement la protéine Pbx1 dans la formation de cet organe, le laboratoire a identifié un nouvel interacteur de ce facteur désigné ZFPIP (pour Zinc Finger Pbs1 Interacting Protein). La protéine est conservée chez les vertébrés. De fonction inconnue et d’une taille de 275 kDa, elle possède de nombreux doigts de zinc. L’objectif de ma thèse a consisté à étudier le rôle de ZFPIP lors de l’embryogenèse de deux vertébrés : la souris et le xénope. Dans ce but, l’étude de son profil d’expression chez la souris par hybridation in toto et RT-PCRq nous a permis de déterminer que ZFPIP est un gène embryonnaire, exprimé majoritairement au niveau de la tête, des arcs branchiaux, du tube neural, du tubercule génital et des bourgeons des membres. Afin d’aborder son étude fonctionnelle nous avons choisi de travailler avec le modèle xénope. Suite à la déplétion de ZFPIP dans les embryons de xénope par injection de morpholinos, nous avons montré que la protéine ZFPIP est essentielle au développement précoce des embryons. La perte d’expression de ZFPIP entraîne des anomalies de division cellulaire lors de la phase de clivage et compromet l’intégrité génomique des cellules des embryons. En utilisant une stratégie de dominant négatif, nous avons tenté de mettre en évidence de rôle de l’interaction entre ZFPIP et Pbs1.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (210 .)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 185-209

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 48
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.