Accords euroméditerranéens et libéralisation des échanges agricoles : quel accès au marché européen pour les fruits et légumes des pays méditérranéens?

par Charlotte Emlinger

Thèse de doctorat en Économie - Gestion

Sous la direction de Florence Jacquet.

Soutenue en 2008

à Montpellier SupAgro .


  • Résumé

    La libéralisation des échanges agricoles entre l’Union Européenne et les Pays du Sud et de l’Est de la Méditerranéen (PSEM) a été relancée lors du sommet de Barcelone de 2005. Les fruits et légumes, principales exportations agricoles des PSEM, sont au coeur des débats relatifs à cette libéralisation. Ce travail a pour objectif d’éclairer ce débat et de discuter des impacts potentiels d’une réduction des droits de douane européens pour les fruits et légumes en provenance des PSEM. L’analyse de l’accès au marché européen par une étude approfondie des préférences et par l’estimation d’un modèle de gravité a abouti à trois conclusions. Elle montre tout d’abord que les effets d’une libéralisation des échanges de fruits et légumes seraient limités : les PSEM bénéficient d’ores et déjà d’un accès fortement préférentiel à l’entrée du marché communautaire pour ces produits et d’importants coûts non tarifaires aux échanges ont été mis en évidence à l’entrée des pays européens. La forte hétérogénéité des impacts de la libéralisation selon des PSEM constitue un second résultat. Enfin, il apparaît dans notre analyse que les effets d’une libéralisation dépendraient fortement des modalités d’ouverture du marché européen. Une hausse des contingents n’aurait par exemple pas le même impact sur les échanges qu’une modification du Système de Prix d’Entrée.

  • Titre traduit

    Euromediterranean agreement and agricultural trade liberalization : what access to the fruit and vegetables european market for mediterranean countries?


  • Résumé

    The liberalization of agricultural trade between the European Union and the Southern and Eastern Mediterranean Countries (SEMCs) was boosted following the Summit of Barcelona in 2005. Fruit and vegetables, the main agricultural export of the SEMCs, are at the center of debates relative to this liberalization. This thesis aims at clarifying this debate and discussing the potential impact of a reduction of European tariffs on fruit and vegetables coming from the SEMCs. European market Access is analyzed by thoroughly assessing preferences and by estimating a gravity model, leading to three conclusions. First, we show that liberalizing fruit and vegetable exchanges will probably have a limited effect. Indeed, the SEMCs already profit from strong preferential access to the Community market for these products and important non-tariff trade costs at entry of European countries were revealed. Second, we demonstrate that there exists a strong heterogeneity of the SEMCs concerning the impacts of liberalization. Lastly, our analysis brings to light that the effects of liberalization strongly depend on how the opening of the European market is implemented. For example, increasing quotas would not have the same impact on exchanges as modifying the Entry Price System.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 242 p.)
  • Annexes : Bibliographie 102 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Montpellier SupAgro.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.