Le rôle de la voie JNK dans la transdifférenciation et la morphogenèse épithéliale chez Drosophila melanogaster

par Melanie Gettings

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Stéphane Noselli.


  • Résumé

    La fermeture dorsale de l’épiderme de l’embryon de drosophile est un modèle morpho génétique de migration et de soudure épithéliale apparenté à la cicatrisation. L’activation de la voie JK spécifiquement dans les cellules bordant les deux feuillets épithéliaux, appelées « cellules de la marge », est essentielle pour orchestrer le mouvement. Un crible génomique nous a permis d’identifier des nouvelles cibles transcriptionnelles de la voie JNK, dont le gène CG5835. L’analyse de son expression non-uniforme dans la marge montre que, contrairement à ce qui avait été admis, l’activité de la voie JNK n’est pas homogène, mais suit le patron de l’épiderme qui est divisé en unités fonctionnelles ou « segments ». Ceux-ci sont composés de deux lignées de cellules non miscibles, formant ainsi deux compartiments, l’un antérieur et l’autre postérieur. Parallèlement, nous montrons qu’au niveau des frontières segmentales, la voie JNK induit la transdifférenciation d’une cellule antérieure de la marge, nommée « cellule Mixer », en cellule postérieure, et ceci grâce à l’expression de novo du déterminant postérieur Engrailed. Ce processus conduit à un surprenant remodelage des frontières segmentales au cours duquel la cellule Mixer change de compartiment. Ceci est accompagné de l’intercalation de cellules au niveau de la marge, laquelle est tendue par un câble d’actine, créant ainsi une zone de dilatation ? L’ensemble de ce travail a changé notre vision de la fermeture dorsale que nous concevons désormais come la migration coordonnée de segments, dotés chacun d’une région plastique dont le rôle serait éventuellement de relâcher la tension dans la marge.

  • Titre traduit

    Role of the JNK signalling pathway in transdifferentiation and epithelial morphogenesis


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dorsal closure of the drosophila embryo epidermis is a morphogenetic event involving the migration and fusion of epithelia sheets, reminiscent of wound healing. Activation of the JNK pathway specifically in the front migrating cells, the so called “leading edge cells”, is essential to orchestrate the movement. Using a genomic screen, we identified novel transcriptional targets downstream of the JNK pathway, amongst which the gene CG5835. Analysis of its non uniform expression in the leading edge indicates that, contrary to what has been accepted, the JNK response is not homogenous but instead follows the epidermal pattern. Indeed the epidermis is divided in functional units termed “segments”, composed of two non miscible cell lineages which form two compartments, an anterior and a posterior one. In parallel, we show that the JNK pathway controls the anterior to posterior transdifferenciation of an anterior leading edge cell, named the “Mixer cell”, specifically at the segment boundary, by inducing de novo expression of the posterior determinant Engrailed. This event drives a surprising remodelling of the segment boundary during which the Mixer cell enters the posterior compartment. This cell mixing promotes boundary-specific cell intercalation that expands the strained leading edge, thus converting the segment border into a dilatation compartment, the role of which could be potentially to release tension. Altogether, this work has changed our vision of dorsal closure which we now consider as the coordinated migration of segments each endowed with its own plastic regulatory region.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (133 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 126-133. Résumé en français

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 08NICE4080
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.