" ! (

La Matière, le langage, la lumière : du trivial au spirituel dans les pièces théatrales, radiophoniques et télévisuelles de Samuel Beckett

par Arnaud Beaujeu

Thèse de doctorat en Langue et littératures françaises

Sous la direction de Béatrice Bonhomme.

Soutenue en 2008

à Nice .


  • Résumé

    Toujours en cheminement (« [. . . ] comme frères mineurs vont leur chemin faisant » ) vers un insaisissable point, « éternel tiers » ou « ici-loin », Beckett ne cesse de nous prévenir, comme Pascal en son temps, de deux erreurs fatales : « 1° prendre tout littéralement. 2° prendre tout spirituellement. » En acceptant l’inconnaissable, au carrefour de trois voies (la matière, le langage, la lumière), l’auteur a su convertir l’esprit trivial irlandais – cette lande ironique, quoique parfois mystique – en chair spirituelle, en langue (a-)visuelle. Le langage beckettien – pas forcément textuel, lorsqu’il est théâtral, radiophonique, télévisuel. . . – œuvre à la « transsubstantiation » de la matière en lumière, relie le concret à l’abstrait, bien que la lumière puisse encore être de l’ordre du phénomène, en tant que vestige d’un big-bang esthétique inédit. Pour Beckett, face à la mise en doute de « l’être-là » comme de « l’au-delà », j’ai préféré employer la notion d’« autre-là ». Car « [. . . ] il n’y a rien ailleurs », tout est dans « l’autre-là » d’un passage luminescent, d’une trace, un mirage, ou d’une réelle lucidité. La solution paradoxale d’un réalisme mystique, d’une spiritualité sans dieu, sans religion, sans évidences, ouvre au « dépaysement », à la glissade – ou à l’élan – « vers l’inconnu en soi », ce « hors-sujet » indiscernable ou cet « autre-là spirivial » , à la fourche des voies.

  • Titre traduit

    Matter, language, light : from triviality to spirituality in Beckett's theatre, radio and television


  • Résumé

    Always making their way (“[. . . ] like Friars minor on a journey bent”) towards an elusive point, “eternal third (party)” or “distant-here”, Beckett, like Pascal in his time, continually warns us against two fatal errors: “1° to take all literally. 2° to take all spiritually. ” By accepting the unknowable, at the crossroads of three ways (matter, language, light), the author was able to convert the Irish trivial spirit (the wit. . . ) – this ironic, though sometimes mystic moor – into spiritual flesh, into a (non-)visual way of expression. The Beckettian language – not inevitably textual, when it is work for the theatre, radio or television… – works for the “transsubstantiation” of matter into light, connects the concrete to the abstract, although light may still fall within the province of phenomenon, as a vestige of a new aesthetic big-bang. With Beckett, in the face of the doubt cast on the “being-there” as well as the “hereafter” (the beyond), I preferred to use the concept of “other-there”. For “[. . . ] there is nothing elsewhere”, everything is in “the other-there” of a luminescent passage, of a trace, a mirage, or of a real lucidity. The paradoxical solution of mystical realism, of a spirituality without god, religion or obviousness, opens up to “expatriation”, to the slip – or the surge – “towards the unknown in oneself”, this indistinguishable “out-subject” or this “spirivial other-there”, at the fork of the ways

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par P. Lang à Berlin [etc.]

Matière et lumière dans le théâtre de Samuel Beckett : autour des notions de trivialité, de spiritualité et d'"autre-là"


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 544 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.p. 491-518. Index. Résumés en français et en anglais

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Lettres, Arts, Sciences humaines-Henri Bosco.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2008 NICE 2014
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Lettres, Arts, Sciences humaines-Henri Bosco.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2008 NICE 2014 Bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par P. Lang à Berlin [etc.]

Informations

  • Sous le titre : Matière et lumière dans le théâtre de Samuel Beckett : autour des notions de trivialité, de spiritualité et d'"autre-là"
  • Dans la collection : Modern french identities , volume 36
  • Détails : 1 vol (363 p.)
  • ISBN : 978-3-0343-0206-7
  • Annexes : Bibliogr. p. [337]-357. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.