La coopération scientifique et technologique entre l'Union européenne et l'Algérie

par Issam Nedjah

Thèse de doctorat en Droit

Sous la direction de Robert Charvin.

Soutenue en 2008

à Nice .


  • Résumé

    Toutes les études déjà faites sur la coopération euro-algérienne, se sont intéressées surtout à son aspect politique et économique. Aujourd’hui, la science est un pilier de l’économie moderne. En effet, l’économie du savoir est une réalité qu’on ne peut pas ignorer. Pour avoir une économie forte, prospère, il faut favoriser la recherche scientifique et le transfert de technologie. D’où l’intérêt de notre recherche. Dans un cette étude, nous avons travaillé sur la place accordée à la coopération scientifique dans l’accord d’association signé entre l’UE et l’Algérie, en 2005, dans le cadre du processus de Barcelone, renforcé par le projet de l’Union pour la Méditerranée Nous avons mis en exergue trois points essentiels :en premier lieu, nous avons expliqué l’évolution des relations euro-algériennes, l’état de la recherche scientifique et celui du développement technologique en Algérie, ainsi que les réformes intervenues dans l’université algérienne et les entreprises publiques, et la contribution européenne dans la coopération scientifique internationale. Ensuite, nous avons étudié le contenu de la coopération scientifique et technologique proposée par l’UE l’Algérie, selon l’article 51 de l’accord d’association ; il s’agit de la coopération universitaire et du transfert de technologie. Enfin, nous avons souligné les limites de cette coopération : l’élargissement de l’UE vers les PECO et la défaillance du processus de Barcelone

  • Titre traduit

    Scientifi and technological cooperation between the European Union and Algeria


  • Résumé

    Every study ever done on the Euro-Algerian cooperation, were especially interested in its political and economic. Today, science is a pillar of the modern economy. Indeed, the knowledge economy is a reality we can not ignore. To have an economy strong, prosperous, we must encourage scientific research and technology transfer. Hence the interest of our research. In this study, we worked on the emphasis on scientific cooperation in the association agreement signed between the EU and Algeria in 2005, in the framework of Barcelona process, reinforced by the project of the Union for the Mediterranean. We highlighted three keys points: Firstly, we explained the evolution of Euro-Algerian relations, the situation of scientific research and technological development in Algeria, as well as reforms in the Algerian university and public enterprises, and the European contribution in international scientific cooperation. Then we studied the content of scientific and technological cooperation proposed by the EU Algeria, according to Article 51 of the association agreement; it is of academic cooperation and technology transfer. Finally, we stressed the limits of such cooperation : EU enlargement to the CEECs and the failure of the Barcelona process

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (429 f.)
  • Notes : Thèse ne pouvant être reproduite
  • Annexes : Bibliogr. f. 305-333

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Côte d’Azur. Service commun de la documentation. Bibliothèque Droit et Science politique.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 08NICE0029
  • Bibliothèque : Université Côte d’Azur. Service commun de la documentation. Bibliothèque Droit et Science politique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 08NICE0029bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.