Identification de nouveaux composés pour la photochimiothérapie des cancers

par David Olivier

Thèse de doctorat en Médecine. Sciences de la vie et de la santé. Photochimiothérapie

Sous la direction de François Vallette et de Thierry Patrice.


  • Résumé

    La photochimiothérapie (PDT), est un traitement des cancers associant un photosensibilisant non toxique et la lumière d'un laser activant le médicament dans le tissu tumoral. La majorité des photosensibilisants dérive d'un noyau tétrapyrrole. Identifier de nouvelles structures photoréactives peut permettre de diminuer les temps d'hospitalisation et la photosensibilisation cutanée, d'augmenter l'efficacité des traitements existants, et de traiter des cancers encore incurables (glioblastomes). Cela stimule également les investissements de l'industrie pharmaceutique, seule capable de défendre de nouvelles indications, d'organiser des essais cliniques et de mettre sur le marché de nouveaux médicaments. Dans ce travail nous avons identifié et étudié de nouveaux photosensibilisants, depuis leur présélection à partir de critères physico-chimiques jusqu'à la démonstration de leur efficacité thérapeutique sur des tumeurs greffées chez l'animal. Les nouvelles structures photoréactives proviennent de synthèses ou sont extraites de microalgues marines. Nous avons démontré la possibilité d'avoir avec des composés innovants une double action sur les cellules cancéreuses passant à la fois par une inhibition de croissance et une destruction directe, et nous avons enfin essayé de démontrer l'intérêt pour le traitement des cancers du cerveau (gliomes) d'une diphénylchlorine (SIM01), proche du photosensibilisant le plus efficace actuellement commercialisé, mais avec moins d'effets secondaires (distribution et élimination plus rapide). 193 composés ont été testés in vitro, 6 in vivo, et 4 font l'objet d'un dépôt de brevet et seront bientôt testés sur des modèles de cancers orthotopiques.

  • Titre traduit

    Identification of new drugs for cancer photodynamic therapy


  • Résumé

    Photodynamic therapy (PDT), a treatment for cancers, is based on the combined action of a non toxic drug (photosensitizer) and a laser light that activates the drug only in tumoral tissue. Most of the photosensitizers on market share a tetrapyrrolic nucleus. The identification of new photoreactive compounds could lead to a higher efficacy of treatments, shorter hospitalisations, shorter skin photosensitivity, and could enable the treatment of uncurable cancers such as glioblastomas. New drugs development can also stimulate new investments from pharmaceuticals companies, which can develop new indications, set up clinical trials and put new drugs on market. This thesis consisted in identifying new photosensitizers, from a pre-screening based on physico-chemical properties to the demonstration of therapeutic efficacy on grafted tumors on animals. We searched for new photoreactive structures, from new synthesis or from marine micro-algae, we demonstrated the possibility of using innovating compounds to have a double action on cancerous cells, through growth inhibition and direct destruction, and we finally tried to demonstrate the interest of a diphenylchlorin (SIM01) in brain tumors (gliomas) treatment. SIM01 is chemically related to the best photosensitizer on market, but has a faster resorption and elimination. Altogether 193 compounds were tested in vitro, 6 in vivo, 4 are patented and will be soon tested on orthotopic cancer models.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (182 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 171-182 [253 réf.]

Où se trouve cette thèse ?