Genre et investissement éducatif en Afrique subsaharienne

par Sandrine Koissy-Kpein

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Philippe De Vreyer.

  • Titre traduit

    Gender and education in sub-saharian Africa


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Nous cherchons à mettre en évidence le lien entre le genre et le faible niveau de scolarisation des filles en Afrique subsaharienne. La demande d’éducation est alors envisagée dans un cadre où le père et la mère marchandent et décident de la scolarisation des filles et des garçons dans l’espoir de transferts durant leurs vieux jours. Nous nous appuyons sur les nouveaux modèles de représentation du ménage pour montrer comment la répartition du pouvoir entre genre et les préférences pour le genre de la progéniture affectent les décisions de scolarisation dans les ménages « classiques » et polygames. Les prédictions de l’analyse théorique servent de référence pour l’étude économétrique construite à partir de données LSMS sur le Ghana, la Guinée et la Côte d’Ivoire. Les développements suggèrent que le faible niveau de scolarisation des filles pourrait être le fait des gains net de l’investissement éducatif des filles plus faibles que ceux des garçons, du pouvoir de décision plus faible des mères dans le ménage, et de la répartition des rôles entre genre.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (376 p.)
  • Annexes : Notes bibliogr. en fin de chap

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 08 NANT 4029
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.