L'interpénétration du droit privé et du droit public : une approche transpositiviste du Droit

par Mahdi Shahabi

Thèse de doctorat en Droit privé

Sous la direction de Patrick Chaumette.

Soutenue en 2008

à Nantes en cotutelle avec Téhéran , en partenariat avec Université de Nantes. Faculté de droit et des sciences politiques (autre partenaire) .


  • Résumé

    L’étude de l’interpénétration du droit public et du droit privé correspond à la fin du droit et ses évolutions, mais la fin issue d’une approche transpositiviste du fondement de la règle juridique, une approche qui ne supprime ni l’individu, ni l’Etat. Ainsi, notre étude est une étude sur la théorie générale du droit. Cependant, cette théorie essaie de trouver ses effets pratiques dans les évolutions sociales, économiques et politiques. C’est pourquoi l’évolution de la société individualiste à la société assurancielle est prise en conside��ration.

  • Titre traduit

    Interpenetration of the private law and the public law : a transpositivist approach of the Law


  • Résumé

    The study of the interpenetration of the Public Law and the Private Law corresponds to the end of the Law and its evolutions, but to the end issued from the transpositivist approach of the base of the legal rule, an approach which removes neither the individual nor the State. Thus, our study is a study about the general theory of the Law. However, this theory tries to find its practical effects in the social, economic and political evolutions. That is why the evolution of the individualistic society to the assurancielle society is taken into account.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (469 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 426-460

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.