Les cellules dendritiques en immunothérapie anti-tumorale : caractérisation et maturation

par Séverine Tanguy-Royer

Thèse de doctorat en Médecine. Sciences de la vie et de la santé. Immunologie

Sous la direction de Marc Grégoire.


  • Résumé

    Les cellules dendritiques (DC) font partie intégrante de l'immunité, à l'interface entre le système inné et le système adaptatif. De par leur capacité de présentation antigénique (sur les CMH de classe I et II), de maturation et de migration aux organes lymphoïdes secondaires, elles possèdent la propriété unique d'activer les lymphocytes T naïfs et de les induire en différenciation. Ainsi, elles sont à la base de la spécialisation lymphocytaire CD4 et CD8. Elles apportent aussi une aide aux lymphocytes B et aux cellules NK et sont capables d’interagir avec un grand nombre de types cellulaires (neutrophiles, éosinophiles, cellules endothéliales…). Elles peuvent activer les réponses immunes ou au contraire les réguler, selon les conditions de maturation. Depuis plusieurs années, elles sont utilisées en thérapie anti-tumorale mais, malgré l’obtention de réponses lymphocytaires, les résultats cliniques restent encore décevants. Il est donc primordial d’améliorer leurs conditions de production et d’avoir une meilleure connaissance et maîtrise de leur profil. Ceci nous a amené à développer dans un premier temps un outil de phénotypage permettant d’avoir une vue d’ensemble de leur profil. Ensuite, nous avons étudié la molécule tolérogène IDO, induite pendant la maturation, et son implication dans la biologie des DC. Enfin, nous avons mis au point un protocole de maturation séquentielle permettant aux DC d’acquérir des qualités fonctionnelles favorables à la mise en place d'une réponse immunitaire à long terme. L'ensemble de ce travail devrait ainsi contribuer à l'amélioration de la production de ces cellules pour leur utilisation en immunothérapie anti-tumorale.

  • Titre traduit

    Dendritic cells in anti-tumoral immunotherapy : characterization and maturation


  • Résumé

    Dendritic cells make integrative part of immunity, at the interface between innate system and adaptive one. In regards of antigenic presentation capacity (on class I and II MHC), of maturation and migration to secondary lymphoid organs, they possess the unique property to activate naïve T lymphocytes and to induce their differentiation. Thus, they are on the basis of CD4 and CD8 lymphocyte specialization. They can also bring help to B lymphocytes and NK cells and are able to interact with many cell types (neutrophiles, eosinophiles, endothelial cells…). They may stimulate immune responses or, in the contrary, regulate them, depending on maturation conditions. Since many years, they’ve been used in anti-tumoral therapy but, despite of some lymphocyte responses, clinical results remain disappointing. It’s therefore essential to improve production conditions and to have a fully comprehensive assessment and skill of their profile. Such preoccupations led us first to conceive and validate a phenotyping tool allowing a complete view of their profile. Second, we focused our research on the tolerogenic molecule IDO, induced during maturation, and its role in DC biology. Finally, we designed a sequential maturation protocol, allowing DC to acquire functional properties for establishment of long term immune response. This work in its whole should contribute to improvement of DC production for use in anti-tumoral immunotherapy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (223 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 179-222 f. [602 réf.]

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 08 NANT 30-VS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.