Facteurs psycholinguistiques de l'acquisition /apprentissage du français langue étrangère par des adolecents primo-arrivants en France

par Mariam Koïta

Thèse de doctorat en Didactique des langues et cultures étrangères

Sous la direction de Jacqueline Feuillet.

Soutenue en 2009

à Nantes .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Psycholinguistics factors on the acquisition/training of french foreign language for firstly-newcomer-adolecents in France


  • Résumé

    Les linguistes, psycholinguistes ou didacticiens qui se sont penchés sur le plurilinguisme se posent la question de savoir si parler plusieurs langues est une affaire de don des langues ou d’acquisition précoce? Si les théories diffèrent, certains s’accordent à penser que l’acquisition des langues étrangères est liée à l’intégration verbalisée par l’oreille, qui par son incidence sur le système nerveux permettrait de réelles potentialités en langues. Ainsi pour Tomatis, l’intelligence n’est pas à invoquer. Si l’on considère que nous avons tous été capables d’apprendre notre langue maternelle et parfois même deux (dans le cas du bilinguisme précoce), on peut alors effectivement considérer que nous somme tous nés polyglottes. Pourtant force est de constater que nous sommes tous loin d’être plurilingues, on peut alors se questionner quant aux facteurs qui empêchent certains d’être plurilingues et ceux qui, qui en revanche, permettent à d’autres de l’être. Dans la première partie de notre recherche, nous chercherons à identifier les facteurs, qui au-delà de l’intégration verbalisée par l’oreille, permettent d’influencer sur le plurilinguisme. Dans la seconde partie, nous nous attacherons à définir les champs de notre étude de recherche. Notre recherche de terrain menée auprès de primo-arrivants en France sera destinée à identifier les facteurs déterminants l’apprentissage de l’interlangue (le français langue étrangère) chez le bilingue d’adolescence. Dans la dernière partie de notre étude, nous procéderons à l’analyse et aux interprétations de notre expérimentation. Cette analyse nous permettra de répondre à nos hypothèses posées aux départ sur la pertinence des facteurs expliquant le succès ou non d’un bilingue d’adolescence primo-arrivant. Au terme de cette recherche, nous parviendrons à une amorce d’hypothèse sur la pertinence des facteurs lors de l’apprentissage de l’interlangue, à savoir comment peut-on quantifier les variables pertinentes dans la réussite de l’apprentissage du français langue étrangère chez les bilingues d’adolescence ?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (332 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 285-292 . Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.