«Paradoxes d'un type fixe » : Colombine à Paris de 1716 à 1729 à la comédie-italienne et sur les théâtres de la foire : avec répertoire des pièces représentées et édition de manucrits inédits incluant le personnage

par Guillemette Marot-Mercier

Thèse de doctorat en ?

Sous la direction de Françoise Rubellin.

Soutenue en 2008

à Nantes .


  • Résumé

    En 1716, les Comédiens italiens réapparaissent à Paris : comment se fait-il que Colombine, « type fixe » devenu célèbre avant 1697 grâce à Catherine Biancolleli, ne figure plus dans les emplois de la troupe dirigée par Luigi Riccoboni ? A-t'il disparu ? L'inventaire de cinq cent soixante six pièces, avec leurs personnages, révèle cependant qu'au moins quatre-vingts d'entre elles incluant Colombine ont été représentées à la Comédie-italienne et sur les théâtres de la Foire entre mai 1716 et mars 1729. En réalité, l'évolution amorcée par l'actrice à la fin du XVIIe siècle s'accentue de manière significative. Personnage de théâtre, donc être fictif et être vivant, Colombine et être vivant, Colombine est tributaire de tous ceux qui participent à sa création et à sa représentation : au moins vingt neuf auteurs et sept comédiennes mêlent leurs imaginations et leurs personnalités pour jouer cette figure devant le spectateur du XVIIIe siècle. Quoique «type fixe, donc type censé immuable, le personnage de Colombine subit l'influence d'une telle diversité. L'étude du contexte théâtral et l'analyse des oeuvres permettent de découvrir les paradoxes auxquels il est soumis.

  • Titre traduit

    Paradoxes of a stock character : Colombine in Paris between 1716 and 1729 at the comedie-italienne and foire theatres with an inventory of performed plays and an edition of unpublished manuscripts featuring the character


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1168 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 748-758

Où se trouve cette thèse ?