Les grands négociants nantais du dernier tiers du XVIIIe siècle : capital hérité et esprit d'entreprise (fin XVIIe-début XIXe siècle)

par Laure Pineau-Defois

Thèse de doctorat en Histoire moderne

Sous la direction de Guy Saupin.

Soutenue en 2008

à Nantes .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜The œgreat traders of the last third of the XVIIIth century in Nantes : inherited capital and business spirit (end of XVIIth-begining of XIXth century)


  • Résumé

    Des hommes choisis parmi cinq familles négociantes nantaises servent de support à cette étude. Guillaume Bouteiller, Louis Drouin, les frères Chaurand, Dominique Deurbroucq et ses fils ainsi que Pierre-Joseph Lincoln apparaissent, à la veille de la Révolution française, comme les piliers du négoce maritime nantais. Par le prisme de ces négociants exerçant leur activité à partir de 1763, nous nous proposons de réfléchir aux structures professionnelles et sociales du milieu négociant. La démarche biographique adoptée nous permet d'assurer une meilleure compréhension des attitudes individuelles et d'approcher le monde négociant de l'intérieur, afin de participer à la réflexion d'ensemble portée sur l'élite négociante des grands ports atlantiques. La détermination des origines socioprofessionnelles de ces acteurs du commerce nous permet d'abord de mesurer la force créatrice de chacun d'eux. Ces hommes se lançant dans le commerce en 1763 ne disposent pas du même capital (économique, financier, relationnel) ni des mêmes origines (sociales, géographiques), mais finissent par devenir les meilleurs dans leur branche d'activité et unir leurs compétences. A la lumière de l'étude sociale menée sur les origines familiales, il devient ensuite possible de mieux appréhender les pratiques économiques. De 1763 à 1793, les acteurs choisis pratiquent l'armement maritime, le commerce à Saint-Domingue (et l'achat de plantations) ainsi que le négoce de marchandises. Au sein du système atlantique, leurs activités apparaissent intégrées, et cette intégration se révèle lucrative. Enfi, l'arrêt brutal de leurs activités en 1793, ne nous empêche pas de vouloir comprendre comment les plus grands négociants nantais traversent ces troubles nationaux et internationaux et s'adaptent pour demeurer, dans le premier XIXe siècle, parmi les élites françaises.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (328 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 293-311

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 08 NANT 3004
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.