Médiation et ressources sociales dans la création d’une spin-off universitaire : enquête exploratoire sur le processus d’incubation

par Kamel Imikirene

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Christophe Baret.

Soutenue le 10-12-2008

à Nancy 2 , dans le cadre de SJPEG - Ecole Doctorale Sciences Juridiques, Politique, Economiques et de Gestion , en partenariat avec CEREFIGE - Centre Européen de Recherche en Economie Financière et Gestion des Entreprises - EA 3942 (laboratoire) .

Le président du jury était Patrice Laroche.

Le jury était composé de Jean-Luc Dimarcq.

Les rapporteurs étaient Dominique Martin, Samuel Mercier.


  • Résumé

    La valorisation de la recherche universitaire, à travers la création d’entreprises de haute technologie, est une nouvelle mission assignée aux universités depuis la promulgation de la loi de 1999, dite Allègre. Pour cela, les incubateurs technologiques, qui sont de nouvelles structures hybrides, sont apparus aux frontières de trois sphères radicalement différentes, que sont les universités, entreprises et les gouvernements. Ils ont pour mission d’accompagner et de faciliter la mise sur marché d’innovations technologiques. Or, le propre d’une innovation est son caractère hypothétique incertain, car elle bouscule les habitudes et les pratiques routinières de l’industrie. L’incubation de entreprises technologiques ne se résume donc pas à l’accès à des ressources matérielles mais aussi processus de négociation pour donner aux inventions une légitimité et pour les faire accepter par marché. Nous montrons que ce processus requiert un accès à des ressources sociales. L’accès de nouveaux entrepreneurs à ces ressources se fait principalement à travers les réseaux sociaux dirigeants de l’incubateur, par un mécanisme de médiation et d’intermédiation. Cette médiation permet aussi un transfert de confiance, de crédibilité et de légitimité. Elle génère, en conséquence, un nouveau réseau pour le porteur de projet et facilite son intégration dans la communauté des entrepreneurs.

  • Titre traduit

    Mediation and social resources in the creation of university spin-off : exploratory investigation on the process of incubation


  • Résumé

    The valorisation of university research, through the creation of high technology enterprise, is a new mission assigned to universities since the enactment of the 1999 law, known as Allègre law. Technology incubators, which are new hybrid structures, have appeared at the border of three radically different spheres: universities, businesses and governments. Their mission is to support and facilitate the marketing of technological innovations. However, because of the uncertain and hypothetical nature of innovations, they disrupt habits and routines of the industry. Incubation of these technology companies can not then be summarized to access to material resources but as has to be also considered as a negotiating process which gives legitimacy to inventions in order to be accepted by the market. We show that this process requires also access to social resources. Access of these new entrepreneurs to these resources is done mainly through social networks of the managers of the incubator, through mediation and intermediation. This mediation allows a transfer of trust, credibility and legitimacy. Accordingly, it generates a new network for the entrepreneur and facilitates its integration into the community of entrepreneurs.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.