La coopération entre le Maroc et l'Union Européenne : de l'association au partenariat

par Bouchra Essebbani

Thèse de doctorat en Science Politique

Sous la direction de Auguste Mampuya.

Soutenue le 01-02-2008

à Nancy 2, dans le cadre de SJPEG - Ecole Doctorale Sciences Juridiques, Politique, Economiques et de Gestion, en partenariat avec IRENEE - Institut de Recherches sur l?Evolution de la Nation Et de l?Etat - EA 3961 (laboratoire) .

Le président du jury était Etienne Criqui.

Les rapporteurs étaient Albert Bourgi, Yves Petit.


  • Résumé

    Les relations du Maroc avec la communauté européenne sont anciennes, continues et empreintes d’un cacher particulier qui s’explique par différents facteurs : géographique, historique, économique et politique. Ces liens particuliers ont connu des étapes intéressantes s’agissant du passage de la phase d’association en 1969 à celle de coopération en 1976 et à celle de partenariat en 1995. Dans cette thèse ces accords ont été étudiés et analysés. Nous avons constaté que les deux premiers accords comportent des limites liant aux accords eux-mêmes et des limites inhérentes aux réalités juridique et politique des deux partenaires. Mais, il faut avouer que ces accords permettaient de donner un cadre juridique aux relations entre les deux partenaires, ce qui permettait à l’Europe de contribuer de manière efficace au développement du Maroc. La deuxième partie de cette thèse a été consacrée à l’étude de l’accord d’association de 1996. Au niveau des résultats à part quelques réalisations, le contenu du l’accord reste timide, que ce soit son contenu économique, politique et social. En guise de conclusion nous pouvons constater que les relations d’association, de coopération puis de partenariat n’ont pas été couronnées de succès et n’ont pas pu contribuer à la croissance de l’économie marocaine. La mise au point et la promotion d’une réelle coopération pour la prospérité de l’Europe et le développement du Maroc sont subordonnés à l’adoption par ce dernier d’une réelle stratégie de développement autonome. Ces réformes doivent toucher les domaines : politique, économique, social, juridique et culturel et elles devraient se situer strictement aux niveaux : national, régional et européen.

  • Titre traduit

    Cooperation between Morocco and the European Union : association to the partnership


  • Résumé

    Morocco's relations with the European community are old, continuous and particular. This particularity is explained by various factors: geographical, historical, economic and political. These particular links knew interesting stages by the passage of the association phase in 1969 to that of co-operation in 1976 then to that of partnership in 1995. In this thesis these agreements were studied and analyzed. We noted that the first two agreements comprise limits binding to the agreements themselves and of the inherent limits to realities legal and political of the two partners. But, we must admit that these agreements allowed to give a legal framework for the relationship between the two partners, allowing Europe to contribute effectively to the development of Morocco. The second part of this thesis was devoted to the study of the association agreement of 1996. In terms of results with a few achievements, the contents of the agreement remain timid, whether in economic, political and social. In conclusion we can note that the association relationship, of co-operation then of partnership could not contribute to the growth of the Moroccan economy. The development and the promotion of effective cooperation for the prosperity of Europe and the development of Morocco are subject to the adoption of a real strategy for self-development. These reforms must touch the political, economic, social, legal and cultural fields and they should be located strictly at the national, regional and European levels.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.