Aspects cliniques et épidémiologiques des infections à virus de l'hépatite B en République Centrafricaine

par Claudine Bekondi

Thèse de doctorat en Génomique

Sous la direction de Alain Le Faou et de Chantal Finance.

Soutenue le 22-01-2008

à Nancy 1 , dans le cadre de BioSE , en partenariat avec laboratoire de Virologie, CHU de Nancy (laboratoire) .

Le jury était composé de Claude P. Muller, Jean-Pierre Bronowicki, Marie-Annick Buendia, Alain le Faou, Chantal Finance.

Les rapporteurs étaient Nikolaus Müller-Lantzsch, Françoise Stoll-Keller.


  • Résumé

    La population du virus de l’hépatite B (VHB) a été classée en huit génotypes allant de A à H. Des études récentes ont montré que le génotype E du VHB (VHB/E) prédomine sur un vaste territoire allant du Sénégal à l'Angola. La République centrafricaine (RCA) est située en zone de forte endémie où la prévalence de l’infection chronique par le VHB est estimée à 15,4% chez les adultes. Une étude menée chez 196 patients atteints d’hépatite B chronique a permis d’obtenir 66 séquences complètes ou partielles d’ADN des VHB. L’analyse phylogénétique a montré que 62 souches appartenaient au génotype E, une au génotype A1 et 3 au génotype D. Une souche était un recombinant des génotypes E/D. Comme dans la plupart des pays d’Afrique Sub-saharienne le génotype E du VHB prédomine nettement en RCA, avec une faible variabilité (1,67%) sur l’ensemble des souches du génotype E déjà décrites. Ces résultats sont en faveur d’une introduction récente du génotype E dans l’espèce humaine avec un essaimage rapide dans les populations concernées. Une origine simienne de ces souches est possible étant donné les identités de séquences entre l’ADN du VHB/E et l’ADN du VHB du chimpanzé. La deuxième partie du travail est une étude clinique et biologique chez 68 patients hospitalisés pour une suspicion de carcinome hépatocellulaire (CHC). Tous les patients recrutés (100%) étaient infectés par le VHB. L’échographie a permis de confirmer un CHC chez 43 patients et la cytoponction a permis un diagnostic de certitude chez 14 malades. L’antigène HBs (AgHBs) était présent chez 10 de ces 43 patients et 7 sur ces 10 étaient co-infectés par le VHD. La moyenne du dosage de l’alpha-foetoprotéine était de 10394 UI/mL. Chez les 25 autres patients, 21 avaient de l’AgHBs, parmi ceux-ci 11 étaient co-infectés par le VHD. La moyenne du dosage de l’AFP était de 9 UI/mL. Le CHC est donc fréquent en RCA et les patients consultent à un stade terminal de la maladie. Ce travail confirme aussi la relation entre VHB et CHC en RCA. Le VHD est associé aux formes graves d’hépatite B chronique. Les prélèvements de sérum et de lésions hépatiques qui ont été obtenus permettront par la suite d’étudier la variabilité du gène X et ses relations avec le CHC.

  • Titre traduit

    Clinical and epidemiological aspects of hepatitis B virus infections in Central Africa Republic


  • Résumé

    Hepatitis B virus (HBV) strains have been classified into eight genotypes A to H. Recent studies have shown that the HBV genotype E (HBV/E) predominates in a vast crescent spanning from Senegal to Angola. The Central African Republic (CAR) is an endemic country for HBV infection and prevalence of chronic infection in adults is estimated to be about 15.4%. A survey of 196 patients attending local hospital with symptoms of hepatitis has permitted to obtain 66 complete or partial sequences of HBV DNA. Phylogenetic analyses have shown that 62 strains belonged to Genotype E while one was of genotype A1, and three of genotype D. One strain presented a recombination between genotypes E and D. Genotype E is thus predominant in RCA as in most Sub-Saharan countries. The variability of strains is limited not only among CAR strains but when all strains isolated so far are compared (1.67 %), suggesting a recent introduction of HBV in the human species with a rapid expansion. A simian origin of the genotype E is possible considering the DNA sequence identities with chimpanzee HBV DNA. The second part of this study is a clinical and biological survey of 68 patients attending the “Hôpital de l’Amitié” of Bangui for a suspicion of hepatocellular carcinoma (HCC). All the patients (100 %) have been infected by HBV. Echography confirmed the suspicion of HCC in 43 patients and cytopathology ascertained the diagnosis for 14 patients for whom cytoponction was feasible. Hepatitis B surface antigen (HBsAg) was present in 10 of these 43 patients, of whom 7 were co-infected with HDV. The average level of alpha-fetoprotein (AFP) was 10394 UI/mL. For the 25 other patients, HBsAg was detected in 21 of whom 11 were co-infected with HDV. Low level of AFP was observed (mean: 9UI/mL). This study shows that HBV related HCC is common in the country and that patients come to hospital late in the evolution of this disease. This study also confirms the association between HBV and HCC in CAR. HDV is associated with severe symptoms of hepatitis B. Serum and HCC lesions samples will be used to study variability of X gene and its relation with HCC.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.