Effets de la protéine C-réactive sur la biologie du monocyte humain dans l'athériosclérose à travers une analyse du transcriptome

par Didier Hanriot

Thèse de doctorat en Ingénierie Cellulaire et Tissulaire

Sous la direction de Dan Longrois.

Soutenue le 07-04-2008

à Nancy 1 , dans le cadre de BioSE .

Le jury était composé de Stéphane Laurent, Jean Mantz, Faïez Zannad, Dan Longrois.

Les rapporteurs étaient Cécile Duplaa, Daniel Wagner.


  • Résumé

    But : L’inflammation joue un rôle important dans la pathophysiologie de l’athérosclérose. Des marqueurs non spécifiques de l’inflammation tels que la Protéine C-Réactive (CRP) sont associés à un risque élevé de développer l’athérosclérose ou des complications aigues. Par sa capacité à se différencier en macrophage et à interagir avec différents types cellulaires, le monocyte joue un rôle essentiel dans l’athérogenèse. Afin de mieux caractériser le lien causal entre CRP et athérosclérose, nous avons étudié les effets de la CRP sur plusieurs aspects de la biologie du monocyte humain. Matériel et Méthodes : Les monocytes isolés du sang périphérique d’hommes jeunes (n=9) et de femmes pré ménopausées (n=9) en bonne santé ont été purifiés par gradient de Ficoll et sélection positive CD14, mis en culture pendant une nuit puis exposés à la CRP purifiée (25 µg/ml) pendant 12 ou 24 h. Une puce à oligonucléotides réalisée à façon par nos soins et contenant 250 gènes a permis d’effectuer le profilage de l’expression génique des monocytes traités ou non par la CRP. Les variations d’expression de certains gènes ont été confirmées par PCR quantitative et western blot. Résultats et Discussion : Nos résultats montrent que la CRP augmente l’expression des cytokines proinflammatoires IL-1 et IL-6, et des chimiokines IL-8 et Gro-beta. En revanche, la CRP diminue l’expression des MIP-1alpha, MIP-1beta et de l’alpha 2 macroglobuline. De plus, nous rapportons ici pour la première fois que la CRP augmente l’expression génique du récepteur nucléaire Liver X Receptor (LXR) alpha, facteur de transcription dont le rôle dans l’athérosclérose n’a été que récemment suggéré. Par western blot, nous montrons que l’augmentation d’expression du LXR alpha est suivie de sa translocation nucléaire. En conclusion, cette thèse montre que la CRP exerce à la fois des effets pro- et antiinflammatoires sur les monocytes humains ex-vivo. Nos résultats sont en faveur d’un rôle anti-athérogénique de la CRP de part son effet précédemment inconnu sur le LXR alpha.

  • Titre traduit

    Effects of C-Reactive Protein on human monocytes in atherogenesis through a transcriptome analysis


  • Résumé

    Object : Inflammation plays an important role in the pathophysiology of atherosclerosis. Non specific inflammation biomarkers, such as C-Reactive Protein (CRP), are associated with a higher risk of developing atherosclerosis or other acute complications. By its capacity to differentiate into macrophages and to interact with other cells monocytes play a key role in atherogenesis. In order to better understand the causal link between CRP and atherosclerosis, we studied the effects of CRP on several aspects of human monocyte biology. Material and methods : Monocytes isolated from peripheral blood of healthy men (n=9) and healthy premenopausal women (n=9), were purified by Ficoll and CD14 positive selection, cultured over night then exposed to purified CRP (25 µg/ml) for 12 or 24h. A custom-made oligonucleotide array of 250 genes was used to analyse gene expression profiles of monocytes exposed or not to CRP. Changes in gene expression were confirmed by quantitative PCR and western blot. Results and Discussion : Our results show CRP increased pro-inflammatory cytokine (IL-1 and IL-6) and chemokine (IL-8 and Gro-beta) expression. In contrast, CRP decreased MIP-1 alpha, MIP-1 beta and alpha-2 macro-globuline expression. Furthermore, we were able to report, for the first time, that CRP increased gene expression of Liver X receptor (LXR) alpha, a transcription factor whose role in atherosclerosis has only recently been shown. Using western blot, we showed that the increased LXR alpha gene expression was followed by its nuclear translocation. In conclusion, this thesis suggests that CRP may have both pro and anti-inflammatory effects on the human monocyte ex-vivo. Our results argue in favor of an anti-atherogenic role of CRP, at least in part by its new effect on LXR alpha.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.