Evaluation et compréhension des mécanismes fongiques impliqués dans la dégradation du bois

par Serge-Thierry Lekounoungou

Thèse de doctorat en Sciences du bois

Sous la direction de Philippe Gérardin et de Éric Gelhaye.

Soutenue le 04-04-2008

à Nancy 1 , dans le cadre de RP2E , en partenariat avec Interactions Arbres Microorganismes (laboratoire) , ENSTIB (équipe de recherche) et de LERMAB (laboratoire) .

Le président du jury était Bernard Botton.

Le jury était composé de Marie-France Thevenon, Philippe Gelhaye, Eric Gérardin.

Les rapporteurs étaient Bernard Kurek, Bertrand Charrier.


  • Résumé

    L’étude des activités enzymatiques exprimées lors de la croissance du champignon de pourriture blanche Trametes versicolor sur milieu malt agar en présence des éprouvettes du hêtre Fagus sylvatica été réalisée. Le processus de dégradation du bois se déroule en deux phases. La première phase est caractérisée par une production d’activités laccases et peroxydases couplées à la dégradation de la lignine. La seconde phase correspond à la production d’activités hydrolytiques impliquées dans la dégradation des polysaccharides. Au début du processus de colonisation du bois, on observe une production d’activités laccases responsables de la dégradation des extractibles du bois, en particulier la catéchine qui est un des composés facilement identifiables dans les extraits du hêtre. La présence d’un biocide comme le propiconazole provoque une forte induction d’activités chitinases lors du stade initial de la colonisation du bois. L’utilisation d’inhibiteurs de chitinases tels que la caféine permet de réduire la quantité du biocide nécessaire pour protéger le bois. La caféine et le rouge congo, un autre agent capable de perturber la mise en place des parois cellulaires du champignon ont un effet additif sur l’inhibition de la croissance de T. versicolor lorsqu’ils sont associés avec le biocide. L’application des méthodes mises en place dans le cadre de notre étude au cas de la dégradation du bois de hêtre traité thermiquement a permis de mettre en évidence l’effet de ce type de traitement sur l’expression des activités enzymatiques expliquant en partie les raisons de l’augmentation de la durabilité du bois suite au traitement thermique.

  • Titre traduit

    Evaluation and comprehension of fungal mechanisms involved in wood degradation


  • Résumé

    The study of enzymatic activities expressed during growth of the white rot fungus T. versicolor on malt agar medium in the presence of beech (Fagus sylvatica) wood chips was investigated. The process of wood degradation was divided in two stages. The first stage was characterized by the production of laccases and peroxidases activities. The second stage was characterized by production of carbohydrates hydrolyzing activities. At the beginning of wood colonization process, the production of laccases activities was correlated with degradation of wood acetonic extractives as catechin, which was easily identified in the beech extracts. The presence of a biocide like propiconazole is responsible of the induction of a strong chitinases activity at the beginning of the colonization process. Utilisation of caffeine, a chitinases inhibitor, in the presence of propiconazole allowed to reduce the quantity of biocide necessary to prevent wood from fungal degradation. Similarly, congo red, another cell wall perturbing agent, presented additive effect on inhibition of the fungal growth when associated to propiconazole. The application of the methods developed in this study to the case of heat treated beech wood highlighted the effect of this treatment on the expression of enzymatic activities during wood degradation process explaining in great part the improvement of durability observed after heat treatment.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.