"He was some kind of a man" : les représentations de la masculinité dans le film noir américain, 1941-1958

par Cristelle Maury

Thèse de doctorat en Études du monde anglophone

Sous la direction de Yves Carlet.

Soutenue en 2008

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Le protagoniste du film noir a été l’objet d’étude privilégié d’un grand nombre de travaux de la critique anglo-américaine. La masculinité en crise corrélée à la figure de l’anti-héros a été reliée aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale : retour des vétérans, désillusion, bouleversements de la société. Cette approche a constitué l’interprétation dominante. Or, il s’avère que le film noir plonge ses racines dans l’histoire, la fiction et la mythologie des États-Unis : la conquête de l’Ouest, la Grande Dépression, les romans noirs, la production cinématographique antérieure (film de gangster). Il emprunte aussi aux autres genres (mélodrame et western). Ces héritages hétéroclites constituent des couches multiples qui ont donné naissance à des œuvres complexes qu’on ne peut réduire à une interprétation sociologique fondée sur la théorie du reflet. L’analyse des formes filmiques et des structures narratives révèle d’ailleurs que la crise de la masculinité n’est qu’une des composantes de la représentation. Les hommes du film noir sont en fait des héros ordinaires qui ne se caractérisent pas uniquement par leur malaise. Trois concepts pourraient donc résumer la représentation du masculin dans le film noir : hétérogénéité, ambivalence, et hybridité.

  • Titre traduit

    "He was some kind of a man" : The Representations of Masculinity in American Film Noir, 1941-1958


  • Résumé

    The film noir protagonist has been a subject of research for an array of Anglo-American film scholars who have introduced the notion of anti-hero after coming to the conclusion that there was a crisis of masculinity. According to them, the consequences of the Second World War (the return of veterans, disillusion, and upheavals in American society) account for this crisis. However, film noir has its roots deeper in the history, literature and mythology of the United States: the winning of the West and the myth of the Frontier, the Great Depression, hard-boiled novels and earlier gangster films. It also takes from other genres such as the melodrama and the western. This multi-layered heritage has given birth to complex works that a Zeitgeist theory of film clearly does not suffice to explain. Indeed, formal and narrative analyses reveal that the crisis of masculinity is but one of the many components of representation. Most film noir protagonists are ordinary heroes whose roles do not come down to those of helpless victims. Three concepts could therefore summarise the representation of masculinity in film noir: heterogeneity, ambivalence, and hybridity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (491 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 414-435. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2008.MON-76
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.