L' image des Juifs, du judaïsme et d'Israël dans les manuels scolaires d'histoire en France de 1957 à 2007

par Amélie Blaustein-Niddam

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Carol Iancu.

Soutenue en 2008

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Nous avons effectué une analyse quantitative et qualitative des manuels scolaires afin d’extraire, reconstruire et caractériser l’image globale des Juifs et du judaïsme depuis 1957, et de comprendre ce qui est transmis aux élèves grâce à des enquêtes orales auprès des acteurs du monde enseignant. Il ressort de l’analyse quantitative que l’histoire des Juifs occupe en moyenne 2% du volume des manuels. L’analyse qualitative permet de refléter les ruptures et les évolutions de la représentation de l’histoire des Juifs dans les manuels. Ce sont les mêmes thèmes qui, durant toute la période étudiée, permettent de rencontrer l’histoire des Juifs : les Hébreux, l’affaire Dreyfus, le régime de Vichy, le génocide des Juifs et Israël. Au sein de ces thèmes nous avons noté des évolutions qui suivent les avancées de la Recherche et les enjeux de société. Les Hébreux apparaissent jusqu’en 1977 comme une civilisation morte. La réalité d'une source juive de l'Occident, dotée d'une postérité vivante, reçoit un traitement de plus en plus positif dans les manuels à partir des années 1980. Des approximations témoignent d’une faible distanciation entre le champ du religieux et celui de l’histoire. L’histoire des Juifs est ensuite absente de l'histoire française du 1er siècle à l’affaire Dreyfus. L'histoire de la Seconde Guerre mondiale introduit une césure fondamentale dans la représentation scolaire des Juifs : c’est par étapes progressives que les manuels ont mis à jour la spécificité du génocide des Juifs et du régime de Vichy. Concernant Israël, l’histoire du pays disparaît dans les années 1980, laissant surtout la place à un traitement géopolitique où les Juifs n’apparaissent pas.

  • Titre traduit

    Picture of the Jews, Judaism and Israel in History schoolbooks from 1957 to today


  • Résumé

    We have conducted a quantitative and qualitative analysis of the schoolbooks, in order to extract, to rebuild and to characterize the overall picture of the Jews and Judaism since 1957, and to understand what is today transmitted to the pupils, thanks to oral surveys of academic stakeholders. The quantitative analysis shows that Jewish history represents on average 2% of the length of a schoolbook. The qualitative analysis shows the breaking lines and the evolutions of the representation of Jewish history in the schoolbooks. During the whole period, the same themes enable to meet Jewish history: the Hebrews, the Dreyfus affair, the Vichy regime, the Jewish genocide and Israel. Within these themes, we have pointed out the evolutions that follow the Research breakthroughs and the society issues. The Hebrews appeared until 1977 as a dead civilization. The reality of a Jewish source of the West, with a living posterity, has been treated increasingly positively in the schoolbooks since the 1980s. Some approximations prove the thin distance between the field of religion and that of History. The Jewish history is then missing from French history from the first century until the Dreyfus affair. The World War II history introduces a fundamental shift in the academic representation of the Jews: it is step by step that the schoolbooks have displayed the specificity of the Jewish genocide and of the Vichy regime. Regarding Israel, the history of the country disappeared in the 1980s and has been replaced mainly by geopolitics where Jews do not appear.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (971 p.)
  • Notes : Reproduction refusée par décision du jury
  • Annexes : Bibliographie p. 937-971

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2008.MON-72
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.