Acquisition du concept d'angle à l'école élémentaire : approche didactico-psychologique

par Florence Aubert

Thèse de doctorat en Psychologie du développement

Sous la direction de René Baldy.

Soutenue en 2008

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Les travaux de Piaget et Inhelder (1947) et de Piaget, Inhelder et Szeminska (1948) montrent que la construction du concept d’angle est très progressive et Munier, Devichi et Merle (2008) soulignent que l’obstacle majeur rencontré par les élèves réside dans la tendance à considérer la longueur des côtés et non l’écart angulaire qui les sépare. En psychologie l’angle est un bon exemple de conflit entre aspects opératifs et figuratifs de la pensée. L’objectif de ce travail est de mettre en évidence la complémentarité de ces deux aspects dans le cadre de l’apprentissage des concepts géométriques. Nous comparons deux séquences didactiques centrées sur le phénomène physique de l’angle de vision. Une se déroule dans l’espace physique, l’autre dans l’espace graphique de la feuille de papier. Les progrès, concernent pour les deux séquences les tâches d’explicitation des propriétés de l’angle, de dessin et de comparaison d’angles mais pas la tâche de variation de l’écartement. Dans la dernière série d’expérience et dans la lignée des travaux de Bovet et Voelin (2003) nous proposons des situations d’apprentissage assistées par ordinateur qui s’appuient sur les propriétés figuratives de l’angle. Les résultats montrent que mettre l’accent sur les aspects figuratifs de l’angle permet aux enfants de mieux réussir la tâche de variation. Ces résultats suggèrent dans la lignée des travaux de Lautrey et Chartier (1987) que les aspects figuratifs des connaissances ne doivent pas être négligés dans le cadre de l’apprentissage des concepts géométriques mais doivent venir compléter les aspects opératifs. La discussion de ces résultats débouche sur quelques propositions pédagogiques.

  • Titre traduit

    Acquisition of angle concept in elementary school : didactical and psychological approach


  • Résumé

    Piaget and Inhelder (1947) and Piaget, Inhelder and Szeminska’s work (1948) show that angle concept acquisition is very gradual and Munier, Devichi and Merle (2008) underline major obstacle (the length of the arms is irrelevant). In psychology angle concept is a good example of conflict between logical aspects and representational aspects of the thought. The objective of this work is to bring to light the complementarity of these two aspects within the framework of learnings of the geometrical concepts. We compare two didactical sequences centred on the physical phenomenon of the angle of vision. A sequence takes place in the physical space, the other one in the graphic space of the paper. This progress concern for the both sequences the tasks of explicitation, of drawing and comparison but not in the task of variation. In the last series of experiment and in the lineage of Bovet and Voelin’s work (2003) we propose computer-aided situations of learning which present the angle on a representational hillside. The results show that to emphasize the representational aspects of angle concept allows the children to make a success better in the task of variation. These results suggest in the lineage of Lautrey and Chartier’s work (1987) that the representational aspects of the knowledge must not be neglected but have to come to complete logical aspects of the knowledge. The discussion of these results leads to some educational propositions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (213 p.-[annexes non paginées])
  • Annexes : Bibliographie p. 202-213

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2008.MON-71
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.