Le démasquage de l'idéologie dans le projet post-évolutionnaire stélarquien

par Marie Reverdy

Thèse de doctorat en Études théâtrales

Sous la direction de Gérard Lieber.

Soutenue en 2008

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    L’art stelarquien est représentatif de l’art post-évolutionnaire. Celui-ci se construit comme un discours dressant le constat de l’état actuel de la corporéité occidentale, et propose un projet de construction d’un corps nouveau grâce aux possibles scientifiques et technologiques. Multimédia et performatif, l’art stelarquien pose la question de la méthode d’analyse des œuvres et de la nouvelle position spectatorielle. La question de la réception du projet post-évolutionnaire doit être interrogée au-delà des cadres de référence propre à l’art. En effet, le projet utopique post-évolutionnaire et son versant idéologique suppose une compréhension anthropologique de la corporéité. La conception mannheimienne de l’articulation idéologie/utopie nous impose de revenir constamment à la réalité perçue, intégrant, comme donnée essentielle, l’ordre symbolique dans le champ de l’analyse. La pratique artistique post-évolutionnaire appelle de tous ses vœux un « débat public » autour des œuvres. Cependant, elle oriente les points de vue et répond plus aux questions que ce qu’elle ne les soulève. Il devient urgent, afin de remplir cette condition spectatorielle, de procéder à un véritable démasquage de l’idéologie post-évolutionnaire. A notre sens, ce travail de démasquage devient la base la plus solide de la fonction spectatorielle, artistique et politique, qui permet de rencontrer pleinement un art qui tend à inverser la relation traditionnelle copie/modèle pour façonner la vie au gré de l’art.

  • Titre traduit

    ˜The œdisclosing ideology in the Sterlac's post-evolutionary project


  • Résumé

    Stelarc’s art is representative of post-evolutionary art. An art that builds itself around discourse and draws from western corporeity and state of being, it propose a new corporal construction through scientific and technological means. Stelarc uses both multimedia and performance to describe his art. He challenges the methods we use to analyze the latest dispositions of the audience. The post-evolutionary project and the way it is received needs to break beyond the standard reference framework of art. The utopist post-evolutionary project and its ideological counterpart suggests an anthropological comprehension of the corporeity. The Mannheimian concept of articulating ideology and utopia forces us to constantly confront perceived reality and thus integrates the symbolic order of analysis. The post-evolutionary artistic method desires to have a public debate around its work. However, it orients its points of view and responds more to questions that it has not asked. It becomes urgent, prior to fulfilling the role of the audience, to disclose post-evolutionary ideologies. In my opinion, this disclosure forms the foundation of the audience’s function that is both political and artistic. It allows one to fully encounter an art which tends to reverse the traditional copy-model relationship that shapes life according to art.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (477 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 457-470. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2008.MON-64
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.