"Dessine-moi un bonhomme joyeux" : marquage graphique des émotions basiques chez l'enfant

par Claire Brechet

Thèse de doctorat en Psychologie du développement

Sous la direction de René Baldy et de Delphine Picard.

Soutenue en 2008

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    L’objectif de ce travail est de déterminer la nature des relations, d’une part entre le dessin expressif et le dessin représentationnel et d’autre part, entre le dessin expressif et la conceptualisation des émotions chez l’enfant. Pour ce faire, nous menons deux études auprès d’enfants âgés de 5 à 11 ans. Nous proposons aux enfants de dessiner un personnage exprimant des émotions basiques (joie, tristesse, colère, surprise, peur, dégoût). Nous analysons les dessins en termes d’expressivité émotionnelle et de contenu graphique (catégories et types d’indices, nombre d’indices, type de marquage). Dans une optique comparative, nous demandons également aux enfants d’identifier et de verbaliser ces émotions basiques à partir de scénarios émotionnels. Les résultats indiquent un net parallèle entre les capacités à verbaliser et à marquer graphiquement les émotions basiques chez l’enfant. Le nombre de dessins expressifs est fonction de l’âge du dessinateur et de l’émotion évoquée. Le contenu des dessins révèle l’utilisation d’indices graphiques faciaux, posturaux et contextuels afin de marquer l’émotion. Les indices faciaux sont très fréquemment utilisés seuls (marquage facial), et parfois combinés à des indices contextuels (marquage facial-contexte). Les résultats suggèrent une interdépendance entre le dessin expressif et le dessin représentationnel, qui se développeraient conjointement et puiseraient leurs signifiants graphiques au sein d’un répertoire commun. Ces résultats nous amènent également à conclure que la capacité à dessiner de manière expressive est étroitement liée au développement de la conceptualisation des émotions chez l’enfant. Cette interprétation nous conduit à proposer de plus amples investigations.

  • Titre traduit

    "Draw me a happy human figure" : children's graphic depiction of basic emotions


  • Résumé

    The aim of this thesis work is to investigate the relationships, first between expressive and representational drawing, and then between expressive drawing and children’s conceptualization of emotions. Two studies with children from 5 to 11 years old are conducted for this purpose. The children are asked to draw a human figure who displays basic emotions (happiness, sadness, anger, surprise, fear, disgust). The drawings are analyzed in terms both of their emotional expressivity and of their content (types and number of graphic cues, types of depictions). The children are also asked to freely label basic emotions from emotional scenarios. Results show that there is a strong link between children’s ability to label and then to depict basic emotions. The number of expressive drawings depends both on the drawer’s age and on the emotion being depicted. The drawings’ content reveals the use of facial, postural and contextual cues to depict emotions. The facial cues are mostly produced alone (facial depiction) and sometimes with contextual cues (facial-contextual depiction). The results suggest interdependency between expressive drawing and representational drawing. We consider that those two aspects of graphic abilities develop jointly and draw their graphic cues within a common repertoire. The results also lead us to think that children’s ability to draw expressively is strongly linked to their conceptualization of emotions. This assertion calls for further, in-depth research.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (197 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 176-191

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2008.MON-58
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.