La métallurgie du fer en France méditerranéenne de l'Antiquité au début du Moyen Age : jalons d'une approche interdisciplinaire

par Gaspard Pagès

Thèse de doctorat en Archéologie. Mondes classiques et cultures indigènes

Sous la direction de Stephan Gerhard Schmid et de Philippe Fluzin.

Soutenue en 2008

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat en archéologie propose un panorama sur la métallurgie du fer en France méditerranéenne de l’Antiquité au début du Moyen Âge. Pour se faire, elle se fonde sur une démarche archéologique dans laquelle est assimilée une approche archéométrique spécialement adaptée à l’analyse de la sidérurgie ancienne : la métallographie et la pétrographie. Des inventaires bibliographiques précis sont dressés pour envisager le problème dans son ensemble et faire état des connaissances acquises par le passé, mais cette thèse s’ancre principalement sur les études inédites et détaillées de douze contextes métallurgiques dits témoins et significatifs de problématiques propres. Ces derniers sont documentés par l’ensemble des données archéologiques et, spécialement, sur la base d’une description rigoureuse des aménagements, du tri de près de vingt-huit mille pièces métallurgiques – objets et scories – et de l’analyse archéométrique de cent soixante-neuf d’entre elles. Cette thèse est structurée autour des trois grandes activités qui se dégagent de la chaîne opératoire de la métallurgie du fer directe : la production du matériau fer – la réduction directe du minerai –, la fabrication des objets – leur forgeage – et le commerce du matériau fer sous une forme semi-finie – la circulation des demi-produits. Ainsi, à travers l’évolution de ces trois types d’activités économiques, il est possible de mettre en évidence les choix et les comportements qui ont été adoptés pour un même exercice des cadres antiques à l’orée de la réforme carolingienne pour, au final, contribuer à une meilleure connaissance de la société de l’époque romaine au début du Moyen Âge en Gaule du Sud.

  • Titre traduit

    Iron metallurgy in Mediterranean France from Roman Antiquity to the beginning of the Middle Ages : interdisciplinary approach landmarks


  • Résumé

    This PhD work in archaeology proposes a panorama on the iron metallurgy in Mediterranean France from Roman Antiquity to the beginning of the Middle Ages. It is based on an archaeological step assimilating an archaeometric approach especially adapted to the analysis of the ancient iron artefacts: metallography and petrography. Precise bibliographical inventories are drawn up to globally consider the problem and to make a state of the art of knowledge acquired in the past, moreover the present work is mainly anchored on the new and detailed studies of twelve significant metallurgical contexts with specific topics – said, pilot archaeological site. Those are documented by the completeness of archaeological data and, especially, by a rigorous description of installations, sorting of practically 28000 metallurgical materials – objects and slags – and archaeometric analysis of 169 of them. This thesis is structured around the three great activities which emerge from iron bloomery process: the production of the metal – the direct reduction of the ore –, the manufacture of the objects – their forging – and the trade of ferrous artefacts in a semi-finished form – the circulation of the semi-products. Thus, through the evolution of these three economic types of activity, it is possible to highlight the choices and the behaviors which were adopted for the same exercise to finally contribute to a better knowledge of the society to the Roman Antiquity at the beginning of the Middle Ages in the south of Gaul.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par M. Mergoil à Montagnac

Artisanat et économie du fer en France méditerranéenne de l’Antiquité au début du Moyen-Age : une approche interdisciplinaire


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (300, 247, 263 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 259-300

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2008.MON-54

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3945
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 1332
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par M. Mergoil à Montagnac

Informations

  • Sous le titre : Artisanat et économie du fer en France méditerranéenne de l’Antiquité au début du Moyen-Age : une approche interdisciplinaire
  • Dans la collection : Monographies instrumentum , 37 , 1278-3846
  • Détails : 1 vol. (316 p.)
  • ISBN : 978-2-35518-013-2
  • Annexes : Bibliogr. p. 275-301
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.