Le vide et le désir : une lecture de Georges Perec

par Claire Mialhe

Thèse de doctorat en Études psychanalytiques

Sous la direction de Bernard Salignon et de Marie-Jean Sauret.

Soutenue en 2008

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Georges Perec n’a pas écrit deux livres semblables. Compte tenu de l’importance de la contrainte littéraire dans son écriture, l’ensemble de son œuvre peut être décrite en différenciant : les textes avant contrainte, puis les textes avec contrainte et les textes sans. La contrainte littéraire est, ici, comparée aux règles de vie quotidienne du judaïsme religieux. Ces règles, qui, selon Yehoshua Leibovitz, ne sont pas utilitaires, ne sont opérantes que par leur altérité. Le christianisme, avec l’incarnation, se sépare du judaïsme par une différence du mode d’arrimage du mot à la chose. L’abord plus aride du judaïsme au Réel rend nécessaire, peut-être, de préserver un corps de prescription. Les contraintes littéraires, dont Perec dit qu’elles le rendent libres, semblent, dans cette œuvre là, être ce qui permet de garder le fil du retrait inhérent à notre habitat langagier, tout en maintenant vivace le désir d’écriture. On différencie les contraintes sur la langue ou la structure de la fiction, qui provoquent la jubilation, de la contrainte sur le fantasme, qui met en évidence l’espace vide d’où surgit la création.

  • Titre traduit

    ˜The œvacuum and the desire : a reading of Georges Perec


  • Résumé

    Georges Perec hasn’t written two similar books. As the literary constraint is very important in his writing, the description of his work can be done by separating three types of texts: the books before the constraints, the books with constraints and the books or texts without. The literary constraint is here compared with the daily rules of judaism; theses rules who, according to Yahoshua Leibovitz, have no utility and which only interest is their otherness. The concept of Incarnation separates christianity and Judaism because it makes a difference in the way of linking words and things. The jewish religion is more closely connected with reality, this is perhaps the reason why the rules are necessary for a pious Jew to preserve his integrity. Perec was saying that the constraint made him feeling free. In his work, it seems that they were the way to maintain vivid the desire of writing, as il they helped to keep a direction even when very closed to the gap between the man and the world, due to language. This thesis makes also a difference between constraints on language or on the structure of the fiction, giving to the writer joyfull jubilation, and contraint on [fantasme] who shows the empty space, the birthpace of creation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (220 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 200-218. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2008.MON-51
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.