Utilisation de l’interférence ARN pour l’inactivation post-transcriptionnelle de gènes viraux et le contrôle de la réplication de deux virus animaux in vitro : Morbillivirus (ARN) et Peste Porcine Africaine (ADN)

par Djénéba Keita

Thèse de doctorat en Biologie - Santé. Virologie

Sous la direction de Bernard Lebleu et de Emmanuel Albina.

Soutenue en 2008

à Montpellier 2 .


  • Résumé

    Ce travail avait pour objectif d'utiliser le mécanisme de l'interférence ARN pour le contrôle in vitro de la réplication de virus à ARN (Morbillivirus) et à ADN (Asfivirus). Par une approche bioinformatique et biologique par mesure de l'inhibition de la réplication de ces virus en culture cellulaire, des gènes cibles et des siARN actifs ont été mis en évidence. Le genre Morbillivirus inclus d'importants pathogènes de l'homme et de l'animal, comme le virus de la rougeole, de la peste des petits ruminants et celui de la peste bovine. La nucléoprotéine (N) joue un rôle central dans la transcription et la réplication des Morbillivirus, aussi, nous avons définis des siARN dirigés contre les séquences conservées déterminées par alignement multiple du gène N de ces virus. Dans le cas du virus à ADN étudié, le virus de la peste porcine africaine, l'objectif consistait à déterminer le rôle dans la réplication virale, de quatre gènes présents dans une région devant être délétée pour l'atténuation raisonnée du virus. Pour les pays confrontés à ces maladies virales extrêmement contagieuse, le développement de vaccins thérapeutiques reposant sur l'interférence ARN est un progrès majeur en santé animale, spécialement pour la peste porcine africaine contre laquelle il n'y a pas encore de vaccin et pouvant déboucher sur de nouvelles stratégies de lutte

  • Titre traduit

    Use of RNA interference for post-transcriptional viral gene inactivation and control of replication of two animal viruses in vitro : Morbillivirus (RNA) and African swine fever (DNA)


  • Résumé

    This work aimed at using the mechanism of RNA interference for the in vitro control of the replication of RNA (Morbillivirus) and DNA viruses (Asfivirus). By bioinformatics and in vitro biological approaches measuring the inhibition of the replication of these viruses in cell culture, target genes and active siRNA were identified. Morbillivirus genus includes important pathogens of human and animals. They include measles virus, peste des petits ruminants virus and rinderpest virus. Nucleoprotein (N) plays an essential role in transcription and replication of Morbilliviruses, therefore we defined siRNA targeting the conserved sequences as defined by multiple alignment of the N gene of these viruses. In the case of the DNA virus studied, African swine fever virus, the objective was determining the role in the viral replication, of four genes present in an area having to be deleted for the carefully thought out attenuation of the virus. . For countries facing these extremely contagious viral diseases, the development of therapeutic vaccines based on siRNA interference is a major progress for animal health, especially for African swine fever against which there is not yet vaccine and having the potential to open the door on new control strategies

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (256 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 191-225. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 2008.MON-163
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.