Bioréacteur à membranes pour le traitement d’eaux usées : performances globales et caractéristiques des boues sous conditions opératoires définies

par Watsa Khongnakorn

Thèse de doctorat en Énergétique. Génie des procédés

Sous la direction de Christelle Wisniewski.

Soutenue en 2008

à Montpellier 2 .


  • Résumé

    Face à la diminution des ressources en eau douce, il est aujourd'hui indispensable d'optimiser la gestion de l'eau et d'envisager une réutilisation des eaux usées traitées. Les bioréacteurs à membranes (BaM), procédés couplant une réaction biologique et une séparation membranaire, ont la potentialité de fournir une eau de qualité adéquate à une réutilisation, tout en limitant la production de co-produits. Ces systèmes ont la particularité de pouvoir opérer avec des temps de rétention de la biomasse dans le système (ou âge de boues) élevés et ainsi de travailler avec des concentrations en biomasse 2 à 5 fois plus grandes que dans un système biologique conventionnel (i. E. Boues activées). Dans ce contexte, ce travail de thèse est une contribution à la connaissance des systèmes BaM fonctionnant avec des âges de boues élevés. Il s'agit de quantifier les performances globales, en terme de réaction biologique et séparation membranaire, obtenues non seulement sous âges de boues élevées mais également lors de perturbations liées à des changements brusques de charge volumique. Un intérêt tout particulier est également porté sur la caractérisation de la biomasse retenue longuement dans le système, et notamment sur l'influence de la teneur en matières en suspension et de la concentration en matières organiques solubles sur les propriétés physiques du milieu (comportement rhéologique et aptitude à la déshydratation)

  • Titre traduit

    Membrane bioreactor in wastewater treatment : overall performances and sludge characteristics under defined operating conditions


  • Résumé

    Considering the soft reduction in the water resources, it is today essential to optimize the management of water and to consider a re-use of treated wastewater. Membrane bioreactors (MBR), systems coupling a biological reaction and a membrane separation, have the potentiality to provide a water of adequate quality to a re-use, while limiting the production of by-products. These systems have the characteristic to be able to operate with high solids retention times (or high sludge age) and thus to work with biomass concentrations 2 to 5 times larger than in a conventional biological system (i. E activated sludge). In this context, this Ph. D. Work is a contribution to the knowledge of MBR systems functioning with high sludge retention times. This study consists in the quantification of the overall performances, in term of biological reaction and membrane separation, obtained not only under high sludge ages but also during disturbances related to abrupt changes of volumetric loading rate. A very particular interest is also related on the characterization of the biomass retained lengthily in the system, and particularly on the influence of the suspended solids and of the soluble organic matter concentration on the physical properties of the sludge (rheological behavior and dewatering aptitude)

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (144 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 125-135. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 2008.MON-135
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.